Genève: Le couac des horaires retarde encore la rentrée
Actualisé

GenèveLe couac des horaires retarde encore la rentrée

L'école de culture générale Ella-Maillart n'est pas encore parvenue à confectionner une nouvelle grille. La rentrée, déjà repoussée d'une semaine, est à nouveau suspendue.

par
Jérôme Faas
Les vacances des élèves de 2e et 3e années sont  prolongées pour une durée indéterminée.

Les vacances des élèves de 2e et 3e années sont prolongées pour une durée indéterminée.

Les élèves de 2e et 3e années de l'école de culture générale Ella-Mailllart sont toujours soumis à un régime de vacances forcées. Déjà privés de rentrée lundi passé, ils ne débuteront pas leurs cours lundi 1er septembre. L'établissement, qui avait réalisé voici une semaine que ses horaires étaient incohérents et truffés d'erreurs et d'impossibilités, n'est pas encore parvenu à en confectionner de nouveaux. Il communiquera une nouvelle information aux élèves et à leurs parents lundi après-midi.

Le Département de l'instruction publique, dont l'état-major s'est rendu à Plan-les-Ouates ce vendredi matin, se refuse pour l'heure à toute prévision. Impossible, dès lors, d'estimer quand les 600 élèves concernés pourront débuter leur année. «Nous voulons être certains de délivrer une information sûre», explique la secrétaire générale adjointe Aurore Duteil. Or, pour l'heure, «les horaires des 2e et 3e années ne sont pas encore stabilisés. Il y a encore du travail.»

L'équipe d'enseignants qui réalisait les grilles horaires jusqu'à cette année, et qui avait été remplacée par un gestionnaire en organisation scolaire et un informaticien dépourvus de connaissances pédagogiques, a repris du service en urgence. «Ils vont continuer à travailler tout le week-end, et sont appuyés par des collègues effectuant la même tâche dans les autres ECG du canton. Cependant, le travail doit être réalisé par une seule équipe réduite», expose Aurore Duteil.

L'autre priorité de l'établissement consiste à faire rattraper aux élèves le retard scolaire pris. «Le directeur a déjà des idées, mais il nous est impossible d'être plus précis. Les moyens mis en ½uvre dépendront en effet de durée de la période sans cours.»

Une hotline a enfin été mise en place. Elle est ouverte de 7h30 à 18h30, week-end compris. Le directeur y répond en personne aux questions des élèves et des parents.

"On va en baver"

"Là, j'ai des vacances en plus, mais je ne sais pas si je suis contente, réagit une élève de 3e à l'ECG Ella-Maillart. On va devoir se presser en fin d'année, au moment des révisions. Et normalement, on devait rencontrer la semaine prochaine les enseignants pour discuter de notre travail personnel, qui se réalise sur deux ans et dont la note a un poids assez conséquent. Cette rentrée repoussée nous fait perdre du temps. On va en baver."

Ton opinion