Fribourg: Le coup de l'oeuf pourri n'a pas réussi au marabout
Publié

FribourgLe coup de l'oeuf pourri n'a pas réussi au marabout

La «chasse aux mauvais esprits» chez une quinquagénaire s'est finie en condamnation pour un jeune escroc de 25 ans.

par
Christian Humbert
La femme a fini par sentir quelle était victime d'une arnaque et a alerté la police.

La femme a fini par sentir quelle était victime d'une arnaque et a alerté la police.

dr

Une Fribourgeoise confrontée à des déboires affectifs a contacté en octobre dernier un Français d'origine ivoirienne de 25 ans, qui se dit marabout et chasse ses proies en Suisse romande. Le jeune homme lui a raconté qu'elle «était possédée par de mauvais esprits qui l'empêchaient de s'épanouir sentimentalement». Il lui a dit qu'il pouvait régler ça, moyennant une somme de 600 fr. pour acheter des ingrédients comme une peau de crocodile ou du venin de serpent.

L'escroc a débarqué chez la dame le 1er novembre. Il a prétendu sentir des ondes négatives, lui a remis un talisman et demandé deux œufs crus, qu'il a placés sous le lit. La quinquagénaire lui a payé les 600 fr. convenus. Revenu le lendemain, il a expliqué avoir dû passer la nuit à l'hôtel et sa victime lui a donné 220 fr. de plus. Puis le marabout a échangé en douce l'un des œufs par un autre qui était périmé. Sitôt cassé, celui-ci a répandu un liquide noir, à cause des mauvais esprits, selon l'escroc. Du coup, il lui a proposé un nouveau rituel: placer dans un sac sept citrons, sept œufs et 17 703 fr. dans une enveloppe, somme calculée d'après le mois et l'année de naissance de la femme. Il lui a vivement conseillé de retirer ce montant en racontant une «histoire bien ficelée à son banquier». Là, toute naïveté a quitté la victime. Elle a alerté la police, qui est intervenue lors du rendez-vous suivant (lire encadré). Le marabout vient d'être condamné à 40 jours-amende avec sursis.

Démasqué et appréhendé

Flairant l'arnaque, la quinquagénaire a prévenu la police après que le marabout lui a demandé de placer 17703fr. dans une enveloppe. Revenu deux semaines plus tard pour un nouveau rendez-vous, il a été appréhendé. Il avait sur lui une enveloppe similaire à celle censée contenir la somme réclamée à la Fribourgeoise. Sauf qu'elle était remplie de papier. Il a été reconnu coupable d'escroquerie et de tentative d'escroquerie.

Ton opinion