Actualisé 28.09.2018 à 09:51

Affaire MaudetLe coup de pouce au bar l'Escobar corse l'enquête

Patrick Baud-Lavigne est intervenu dans la demande d'ouverture d'un bar. Celui-ci est lié à l'un des organisateurs du voyage du conseiller d'Etat à Abu Dhabi.

de
dra
Patrick Baud-Lavigne (à gauche), ex-directeur de cabinet du Département de la sécurité et de l'économie, et le conseiller d'Etat Pierre Maudet (à droite).

Patrick Baud-Lavigne (à gauche), ex-directeur de cabinet du Département de la sécurité et de l'économie, et le conseiller d'Etat Pierre Maudet (à droite).

Keystone/Martial Trezzini

C'est un petit service rendu qui pourrait cependant peser dans l'enquête pénale consacrée au séjour controversé à Abu Dhabi du conseiller d'Etat Pierre Maudet et de son ancien bras droit, Patrick Baud-Lavigne. Ce dernier serait intervenu en septembre 2017 dans la demande d'ouverture de l'Escobar, un établissement du quartier des Grottes. Un bar aujourd'hui fermé, mais dans lequel avait investi Antoine Daher, entrepreneur libano-genevois qui a participé à l'organisation du voyage de Pierre Maudet aux Emirats.

Selon la «Tribune de Genève», l'ex-chef de cabinet du Département de la sécurité et de l'économie a facilité l'obtention d'un rendez-vous entre le Service de la police du commerce et l'Escobar, dont le dossier de demande d'ouverture était incomplet. Ce genre de rendez-vous pour se faire expliquer la démarche à suivre n'est pas rare, mais l'intervention du sommet de l'Etat l'est davantage. Au final, la demande d'ouverture a été traitée en neuf jours, délai que beaucoup estiment très court. Dans le cadre de leur voyage à Abu Dhabi, Pierre Maudet et Patrick Baud-Lavigne sont prévenus d'acceptation d'un avantage. La première audition de l'ancien président du Conseil d'Etat doit avoir lieu ce vendredi.

Le résumé en image de l'affaire Maudet:

Maudet perd la présidence et la police

Après un voyage controversé à Abu Dhabi en 2015, le Ministère public genevois veut entendre le président du Conseil d’Etat Pierre Maudet "en qualité de prévenu d’acceptation d’un avantage".

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!