Tour de France: Le coup de trop pour Radioshack-Nissan?
Actualisé

Tour de FranceLe coup de trop pour Radioshack-Nissan?

Le contrôle positif de Fränk Schleck est une estocade. Salaires impayés, tensions internes et absence de leader pourraient finalement sonner le glas de la formation.

par
J.-Ph. Pressl-Wenger
Est-ce le dernier Tour de France que dispute le team luxembourgeois sous sa forme actuelle?

Est-ce le dernier Tour de France que dispute le team luxembourgeois sous sa forme actuelle?

Samedi dernier, le quotidien allemand «Süddeutsche Zeitung» révélait que l'équipe était condamnée. Un audit de Deloitte venait appuyer l'information en mettant au jour une perte de 7,6 millions d'euros pour l'exercice 2011 concernant Leopard SA, société propriétaire de la formation. Empêtrée dans les dettes, l'équipe, via son porte-parole, a tenté de justifier ces pertes dans un communiqué en expliquant qu'elles faisaient partie intégrante du budget planifié.

L'argument n'aura tenu que quelques jours. Mardi, l'UCI a été informée de l'ampleur des dégâts par les coureurs eux-mêmes. Les frères Schleck, Cancellara et d'autres n'ont pas été payés. Les arriérés de salaires atteindraient 500'000 euros pour la fratrie luxembourgeoise et 150'000 euros pour le Danois Jakub Fuglsang. En ce qui concerne le rouleur bernois, aucun chiffre n'a été communiqué.

Une équipe en miettes

Arrivée sur le Tour sans son leader désigné Andy Schleck (blessé), RadioShack a brillé surtout grâce au maillot jaune porté par Cancellara durant la première semaine. Ensuite, l'édifice s'est craquelé. Orpheline de son directeur sportif, Johann Bruyneel, resté à l'écart en raison de son implication dans les soupçons de dopage entourant Lance Armstrong du temps d'US Postal, l'équipe est dirigée à vue par Alain Gallopin.

Illustration ultime de la grogne qui rampe: l'étape vers Metz. Fränk Schleck est retardé par une chute, mais personne ne l'attend. La réaction de l'aîné des deux frères avait claqué dans les médias: «Si on prend une décision, même mauvaise, je peux la respecter, avait pesté le Luxembourgeois. J'ai un problème avec l'absence de décision. Valverde, lui, a deux équipiers avec lui à cause de son statut, avait-il insisté. Moi aussi j'ai un statut dans le peloton!» Depuis le jour de repos à Pau, ce statut a peut-être changé.

Et Cancellara dans tout ça ?

Selon le quotidien «L’Équipe», le Bernois renouerait le contact avec Bjarne Riis. Le Danois, manager de l’équipe Saxo Bank, serait ravi de rapatrier Cancellara. Le champion olympique du contre-la-montre avait porté les couleurs de l’équipe danoise durant les saisons 2009 et 2010.

Ton opinion