Armée: le coût du système de surveillance aérien explose

Publié

Armée suisseLe coût du système de surveillance aérien explose

L’acquisition du nouveau système coûtera deux fois plus cher que prévu. Le Parlement est invité à voter une rallonge de 159 millions de francs. 

Le système passe de 155 millions de francs à 314 millions.

Le système passe de 155 millions de francs à 314 millions.

Fabio De Rosa, DC Systèmes de conduite et d’exploration

L’armée suisse a besoin d’un nouveau système de surveillance de l’espace aérien et de gestion des engagements. En 2019, le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) a opté pour l’offre française SkyView. Pour l’achat de SkyView, le DDPS a demandé 155 millions de francs en 2020 et a obtenu l’accord du Parlement. Les recherches de la télévision alémanique montrent maintenant que 159 millions de francs supplémentaires seront nécessaires. C’est plus que le double.

Le DDPS explique que le «système en temps réel» pose des exigences plus élevées que prévu aux centres de calcul du DDPS. Il en résulterait des coûts supplémentaires dans les domaines du réseau et du cryptage ainsi que pour du matériel supplémentaire dans les centres de calcul. Le problème était déjà supputé et aujourd’hui il se concrétise. C’est pourquoi le DDPS demande 159 millions de francs supplémentaires dans le prochain message sur l’armée.

Le département indique à la SRF que 61 millions seront consacrés au système de surveillance aérienne SkyView. En outre, le DDPS veut investir 98 millions dans du nouveau matériel et dans l’extension des centres de calcul.

(jbm)

Ton opinion

121 commentaires