Actualisé 03.03.2020 à 08:32

Santé

Le coronavirus continue à se propager en Suisse

Plus de 30 cas de coronavirus sont dénombrés en Suisse, alors qu'un deuxième cas a été confirmé dans le canton de Vaud mardi.

Plusieurs nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés lundi et mardi en Suisse, portant le total à plus de trente. Des cas de transmission ont eu lieu sur le territoire suisse. Face à la menace grandissante, la Confédération est passée au niveau d'alerte rouge.

L'un des nouveaux cas de coronavirus concerne un jeune homme du district de la Gruyère, dans le canton de Fribourg. Il a été en contact avec la première personne infectée, dont le cas a été annoncé dimanche, a indiqué lundi la Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS). Il est pris en charge par l'Hôpital fribourgeois (HFR). L'évolution de la maladie est favorable. Une vingtaine de personnes ont été confinées à leur domicile.

Un deuxième cas a également été enregistré dans le canton de Berne. Il s'agit d'un jeune homme de Bienne. Il n'a pas séjourné dans une zone à risques, mais il était un camarade de classe au Lycée technique de Bienne de la jeune fille atteinte du coronavirus. Le jeune homme, placé en quarantaine à domicile, va bien.

Le canton de Vaud a annoncé à son tour un deuxième cas tôt mardi matin, après celui d'un frontalier de 49 ans domicilié dans l'Ain. Il s'agit d'un homme de 80 ans, domicilié sur la Riviera vaudoise, testé positif après un contrôle effectué à l'Hôpital Riviera Chablais. Il a été pris en charge et hospitalisé au CHUV. Douze quarantaines sont en cours mais il n'y a pas encore de cas de transmission à l'intérieur du territoire du canton.

Epargné jusqu'ici, le canton de Neuchâtel a annoncé lundi un premier cas parmi ses résidents, détecté par les autorités sanitaires bernoises. Le médecin cantonal va effectuer une enquête d'entourage afin de déterminer quelles mesures sont nécessaires.

Le canton du Tessin a signalé pour sa part un deuxième cas de la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19). Le patient, un habitant âgé de la région de Lugano, s'est rendu dimanche soir aux urgences d'une clinique privée de la ville tessinoise, où il a été admis, a indiqué le Département tessinois de la santé.

Douze cantons touchés

Trois nouveaux cas de coronavirus ont par ailleurs été confirmés en Haute-Engadine, dans les Grisons. Les trois personnes présentent les symptômes, mais sont en bonne santé. Elles ont été placées en isolement.

Bâle-Campagne a pour sa part annoncé son troisième cas. La personne infectée fait partie de l'entourage des deux cas déjà confirmés la semaine passée dans le canton.

A Zurich, sept personnes ont été testées positives au coronavirus, mais les cas n'ont pas encore été confirmés par le laboratoire de référence à Genève. Six d'entre elles ont été hospitalisées à l'Hôpital universitaire de Zurich et une à la clinique Hirslanden, a déclaré le Département de la santé du canton de Zurich.

Un cas a été contaminé par une personne déjà infectée. Trois autres ont été contaminés en Italie. Les trois derniers cas ont été en contact avec une des personnes contaminées en Italie. Tous se portent bien, a précisé le département zurichois.

Douze cantons (AG, BE, BL, BS, FR, GE, GR, TI, VD, VS, ZH, NE) sont touchés par le Covid-19. Les Grisons en comptent le plus, avec 9 cas confirmés, suivi de Genève (8). En Suisse romande, seul le Jura fait encore exception. Plus de 1850 tests ont été menés, selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Poignées de mains à éviter

Face à la menace grandissante, l'OFSP a publié de nouvelles recommandations lundi sur son site internet. Elle invite la population à éviter les poignées de mains, à jeter les mouchoirs usagés dans une poubelle fermée et à toujours téléphoner avant d?aller chez le médecin ou aux urgences.

Ces recommandations s'ajoutent à celles déjà édictées la semaine passée et font suite à la multiplication des cas confirmés de coronavirus en Suisse. Jusqu'ici, trois règles d?hygiène étaient déjà en vigueur: se laver soigneusement les mains, tousser et éternuer dans un mouchoir ou dans le creux du coude et en cas de fièvre et de toux, rester à la maison.

En ouverture de la session parlementaire de printemps, la présidente du Conseil national Isabelle Moret (PLR/VD) a rappelé le défi sanitaire que représentait le coronavirus pour la Suisse. Elle a salué toutes les personnes touchées de près ou de loin par la maladie ainsi que le personnel soignant.

Nouvelles annulations

Les visiteurs ne sont pas autorisés durant cette session parlementaire à cause du virus. Les débats peuvent être suivis sur Internet. Les services du Parlement ont mis en place un groupe de travail sur le coronavirus, a ajouté Isabelle Moret. Les recommandations peuvent être adaptées en tout temps.

Après l'interdiction de tout rassemblement de 1000 personnes jusqu'au 15 mars décrétée par le Conseil fédéral, de nouvelles manifestations ont été annulées lundi. Le Festival du film et forum international sur les droits humains (FIFDH) a ainsi supprimé la 18e édition qui devait se tenir du 6 au 15 mars dans 65 lieux de Genève et de ses environs. Idem pour les Rencontres 7e Art à Lausanne, qui devaient démarrer mercredi. Un défilé prévu ce lundi à Berne par le Parti pirate pour demander la libération du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange a également été annulé.

La Ligue nationale de hockey sur glace a pour sa part décidé de suspendre les championnats de National League et de Swiss League en raison des risques de propagation du coronavirus. Les organisateurs du Swiss Judo Open 2020 ont annoncé que leur manifestation prévue les 7 et 8 mars à Winterthour était annulée.

Partis politiques et armée maintiennent en revanche leur activité. L'UDC, le PS et les Verts prévoient encore de se réunir en mars et avril, alors que les écoles de recrues et le cours de répétitions continuent à fonctionner normalement. Les rapports de brigades et les journées de visite sont cependant annulés jusqu'à la mi-mars.

Sur le plan économique, les premières répercussions de l'épidémie commencent à se faire sentir. Plusieurs entreprises ont fait des demandes de chômage partiel, dont onze dans le canton de Vaud, huit en Valais, trois dans le Jura, quatre dans le canton de Berne, cinq dans celui de Zurich et deux à St-Gall. (nxp/ats)

Hotlines

Deux lignes d'information supplémentaires sont activées:

Populations: le numéro 0800 316 800 est mis en service dès le 28.2.2020 à 12h. Il répondra à la population pour toutes les questions liées au coronavirus tous les jours de 8h à 20h.

Manifestations: le Bureau des manifestations maintient une permanence au 021 644 84 36, du lundi au vendredi de 8h à 18h.

Professionnels santé, administration et entreprises: hotline 0848 477 477 tous les jours de 8h à 20h.

Informations Site du canton de Vaud : www.vd.ch/coronavirus Site internet de l'Office fédéral de la santé publique

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!