20.11.2020 à 20:11

Ski alpinLe Covid-19 crée déjà la pagaille dans le Cirque blanc

L’équipe suédoise féminine est privée des deux slaloms du week-end à Levi (Finlande) après que son entraîneur a été testé positif au coronavirus. Une décision qui a provoqué l’ire de Federica Brignone et Alexis Pinturault.

par
AFP/Sport-Center
Anna Swenn-Larsson, 5e mondiale en slalom, ne pourra pas disputer les deux courses du week-end en Finlande et va être privée de précieux points.

Anna Swenn-Larsson, 5e mondiale en slalom, ne pourra pas disputer les deux courses du week-end en Finlande et va être privée de précieux points.

KEYSTONE

La Coupe du monde vient à peine de débuter que le Covid-19 sème déjà la zizanie. Mercredi, l’entraîneur de l’équipe suédoise féminine de ski alpin, Christian Thoma, a été testé positif au virus en Finlande et immédiatement placé en quarantaine. Dans la foulée, les autorités finlandaises ont décidé d’étendre la mesure à l’ensemble de l’équipe suédoise. Cette dernière ne participera donc pas aux deux slaloms prévus ce samedi et dimanche à Levi. Et ce alors qu’aucune des huit skieuses initialement attendues n’a été testée positive au coronavirus.

«C’est le principe de précaution qui s’applique», a expliqué la fédération suédoise dans un communiqué. Le compte Instagram de l’équipe suédoise a également précisé que la décision a été prise conjointement par les autorités finlandaises et suédoises.

Le coup est dur, notamment pour Anna Swenn-Larsson, 5e mondiale en slalom, qui manque ainsi deux courses sur les neuf prévues cette saison entre les piquets serrés.

«Que va-t-il se passer si une personne dans chaque équipe est positive? Personne ne va courir? Cela va arriver tout au long de la saison, et tout le monde le sait»

Federica Brignone, vainqueure du classement général de la Coupe du monde féminine 2019-2020

Cette décision a provoqué l’indignation de deux figures incontournables du Cirque blanc: Federica Brignone et Alexis Pinturault. L’Italienne, vainqueur du gros Globe de cristal la saison dernière, a réagi via un post sur Instagram. «Pourquoi avons-nous été testées? Comment est-ce possible que toutes les athlètes d’une nation (toutes négatives après trois tests) avec juste un entraîneur positif ne puissent pas courir? Est-ce équitable? Que va-t-il se passer si une personne dans chaque équipe est positive? Personne ne va courir? Cela va arriver tout au long de la saison, et tout le monde le sait! […] Tout mon soutien aux Suédoises.»

De son côté, le Français a sommé la Fédération internationale de ski (FIS) d’agir. «Il faut vraiment revoir les choses, a-t-il écrit sur Twitter. Alors en foot, au Tour de France toutes les équipes en quarantaine?»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
119 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

AVE moi

21.11.2020 à 10:02

C est les deuxièmes couteaux qui ont de la chance de gagner des courses Ex La blonde Ragusa

Stasi

20.11.2020 à 23:42

Allez voir le film Hold-Up que j'ai co-financé avant de raconter n'importe quoi.

machine à Sion

20.11.2020 à 22:55

Trudeau est aussi un beau vendu.