Etude: Le Covid-19 n’a pas eu d’influence sur la fertilité

Publié

ÉtudeLe Covid-19 n’a pas eu d’influence sur la fertilité

Une étude de Swissmedic révèle que la pandémie n’a pas provoqué d’incidence sur la fertilité. Les vaccins à ARN messager n’ont pas nui à la fertilité.

Pas de baisse de natalité enregistrée durant la pandémie.

Pas de baisse de natalité enregistrée durant la pandémie.

DR

Swissmedic a étudié la possible relation entre fertilité et vaccination contre le Covid-19 en collaboration avec dix autorités partenaires. Parmi elles figuraient aussi des autorités de pays où la couverture vaccinale est nettement plus élevée qu’en Suisse. Ces entités couvrent une population de quelque 800 millions d’habitants. Aucun signal n’a été constaté ni évalué dans ce domaine dans aucun des pays sur lesquels portait l’analyse.

Les hommes malades ont été momentanément touchés

Le taux de fertilité a évolué de manière très différente dans divers pays. L’existence d’une relation causale entre la vaccination et la fertilité semble donc quasi impossible à prouver. Toutefois, certaines études montrent que la fertilité masculine peut être temporairement réduite non pas par la vaccination, mais par une infection au coronavirus. Des éléments indiquent que des hommes infectés par le coronavirus ont présenté une production de spermatozoïdes partiellement réduite, des troubles de l’érection ou un taux insuffisant de testostérone. La probabilité de grossesse a parfois rapidement diminué après une infection. Il a ensuite fallu au moins 60 jours pour que ces hommes redeviennent aussi fertiles que ceux non touchés par la maladie.

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boîte mail, l’essentiel des infos de la journée.

(comm/jbm)

Ton opinion