Ski alpin: Le Covid met fin à la saison galère de Wendy Holdener
Publié

Ski alpinLe Covid met fin à la saison galère de Wendy Holdener

Testée positive jeudi, la Schwytzoise ne pourra pas prendre part au slalom des finales de Lenzerheide, prévu samedi.

par
Ugo Curty
(Lenzerheide)
Le virus a interrompu le regain de forme de Wendy Holdener, qui avait obtenu deux podiums au mois de mars, à Jasna et Åre.

Le virus a interrompu le regain de forme de Wendy Holdener, qui avait obtenu deux podiums au mois de mars, à Jasna et Åre.

AFP

Wendy Holdener ne gardera pas un souvenir impérissable de sa saison 2020/2021. Un exercice que la star suisse est forcée de clôturer plus tôt que prévu. La faute au coronavirus qui la prive des épreuves techniques des finales de Lenzerheide (slalom samedi et géant dimanche). Un premier test rapide s’était avéré positif jeudi, avant qu’un examen PCR ne confirme le diagnostic, vendredi matin.

Nouveau coup d’arrêt

Le comble pour la Schwytzoise de 27 ans, c’est qu’elle est tombée malade en même temps que Klaus Mayrhofer. L’Autrichien était devenu son nouvel entraîneur principal en début de la saison, remplaçant Werner Zurbuchen avec qui elle avait obtenu 38 podiums en Coupe du monde. La collaboration n’avait pourtant pas duré. Par manque de résultat et «incompatibilité d’humeur», le duo Holdener-Mayrhofer avait annoncé sa séparation d’un «commun accord» juste avant les Mondiaux. Depuis, le technicien était resté au sein de Swiss-Ski avec un rôle différent.

Cette infection est un nouveau coup dur pour Wendy Holdener, qui retrouvait enfin des couleurs en cette fin d’hiver. Elle restait sur deux podiums en slalom, ces deux dernières semaines, à Jasna et Åre (3e). Des montagnes russes qui symbolisent à merveille sa saison galère. La skieuse d’Unteriberg était passée à côté de ses championnats du monde à Cortina d’Ampezzo au mois de février. La Suissesse y avait perdu ses deux titres en combiné (2017 et 2019), avant d’être frustrée par des parcours inégaux en parallèle (4e).

À Lenzerheide, Michelle Gisin et Camille Rast seront les deux seules Suissesses à pouvoir s’aligner lors du slalom des finales. Qualifiée, Mélanie Meillard avait aussi contracté le coronavirus lors des épreuves d’Åre la semaine dernière. La Valaisanne aux origines neuchâteloises a été contrainte d’observer une quarantaine en Suède.

Ton opinion

7 commentaires