Coronavirus: Des réactions inflammatoires sont possibles chez les enfants
Publié

CoronavirusDes réactions inflammatoires sont possibles chez les enfants

Selon l’hôpital pédiatrique universitaire de Zurich, des réactions inflammatoires peuvent apparaître plusieurs semaines plus tard chez les enfants positifs au coronavirus.

Si les enfants positifs au coronavirus ne présentent que rarement des symptômes, certains peuvent avoir des douleurs abdominales, vomissements, diarrhées et éruptions cutanées.

Si les enfants positifs au coronavirus ne présentent que rarement des symptômes, certains peuvent avoir des douleurs abdominales, vomissements, diarrhées et éruptions cutanées.

Keystone

Les enfants contaminés par le coronavirus présentent rarement des symptômes. Mais plusieurs semaines plus tard, des réactions inflammatoires peuvent apparaître. Les hôpitaux pédiatriques suisses ont dû prendre en charge plusieurs cas ces dernières semaine.

Le syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique (PIMS) est un trouble hyperinflammatoire du système immunitaire avec une forte fièvre durant plusieurs jours, communique mercredi l’hôpital pédiatrique universitaire de Zurich. Autres symptômes: douleurs abdominales, vomissements, diarrhées et éruptions cutanées.

Les cas sont rares

Cette maladie a été détectée pour la première fois en Suisse en mai, à la fin de la première vague de la pandémie du Covid-19. Lors de la deuxième vague, les unités pédiatriques de soins intensifs ont constaté une augmentation des cas de ce syndrome. Plus de 60 enfants ont dû être traités jusqu’à présent. La plupart au cours de ces dernières semaines.

Mais les cas de cette maladie restent rares, selon le communiqué, et un traitement anti-inflammatoire précoce et adéquat permet aux jeunes patients de s’en remettre rapidement et complètement. Les enfants soupçonnés d’être atteints du PIMS doivent être emmenés chez un pédiatre ou dans un service d’urgence, soulignent les spécialistes.

(ATS/NXP)

Ton opinion

165 commentaires