«Dallas Buyers Club»: Le cowboy qui narguait le sida
Actualisé

«Dallas Buyers Club»Le cowboy qui narguait le sida

Inspiré d'une histoire vraie, «Dallas Buyers Club» est l'un
des favoris de la course aux prochains Oscars.

par
Catherine Magnin

Sexe, drogue et rodéo. Telle est le credo de Ron (Matthew McConaughey), 35 ans, un Texan pur sang, macho et sec comme un clou. Ce dernier détail n'est pas anodin: en réalité, Ron est malade. Séropositif. En 1986, ce diagnostic est synonyme de condamnation à mort dans les quelques semaines qui suivent. Mais Ron est un dur à cuire, pas une lopette. Il va mettre toute son énergie à trouver des traitements alternatifs, quitte à s'acoquiner avec ces homosexuels qui le répugnent tant, et à se mettre à dos les autorités fédérales en important des médicaments non autorisés...

Performances d'acteurs

On pourrait ranger «Dallas Buyers Club» dans la catégorie des «pièges à récompenses», notamment à cause des transformations physiques de ses acteurs principaux, Matthew McConaughey et Jared Leto. Le premier apparaît amaigri au possible et habité par une puissance à déplacer des montagnes. Le second incarne un transsexuel aussi fragile qu'émouvant, qui fera fondre les préjugés de Ron. Les deux comédiens ont déjà remporté les Golden Globes de meilleur acteur dans un drame et de meilleur acteur dans un second rôle. Des récompenses bien méritées.

«Dallas Buyers Club» est aussi un drame doublé d'une leçon de tolérance et de persévérance, qui tirerait des larmes à un bloc de marbre. Le réalisateur canadien Jean-Marc Vallée a su y insuffler une énergie particulière, collant viscéralement à l'instinct de survie de ses personnages. Cela vaut à «Dallas Buyers Club» une nomination à l'Oscar du meilleur film, entre autres.

«Dallas Buyers Club»

De Jean-Marc Vallée. Avec Matthew McConaughey, Jared Leto.

Sortie le 19 février 2014.

***

Ton opinion