Publié

Hockey sur glaceLe CP Berne veut tenter de restaurer la logique

Mardi soir (20 h), les Ours accueillent Bienne pour un bouillant et décisif acte VII, en demis de la National League. Chaud devant!

par
Grégory Beaud
Berne
Samedi à Bienne, les Seelandais se sont heurtés à un très inspiré Leonardo Genoni (devant).

Samedi à Bienne, les Seelandais se sont heurtés à un très inspiré Leonardo Genoni (devant).

Keystone

Cette série berno-bernoise a défié toute logique. À chaque fois qu'une équipe semblait avoir pris l'avantage, elle s'est embourbée. L'avantage a basculé entre Bienne et Berne. Et samedi, les Seelandais ont manqué un «puck de match» dans leur Tissot Arena. Mardi soir, il ne sera plus question de calculer. Dès 20 h, la PostFinance Arena sera le théâtre du duel ultime entre Bernois et Biennois. La logique voudrait que le SCB s'impose, fort de l'avantage de la glace. Mais «La logique, dans un 7e match, cela ne veut pas dire grand-chose, tempère Tristan Scherwey, ailier des Ours. Ce qui s'est passé depuis le début de la série n'a aucune importance. Seul ce dernier match compte.»

À l'image de samedi dans le Seeland (victoire 0-1), Berne a intérêt à livrer une copie propre défensivement. «Ils ont été meilleurs que nous en attaque, a appuyé le coach de la capitale, Kari Jalonen. Nous leur avons laissé le double de tirs. C'est un point sur lequel nous devrons insister pour avoir une chance d'atteindre la finale.»

Une dernière marche pour laquelle Zoug est déjà qualifié depuis jeudi dernier. Peu importe le nom du vainqueur de cet acte VII: les Zougois, qui ont une semaine de repos avant le début de la finale, jeudi, sont les «gagnants» de ce derby bernois à rallonge. C'est peut-être bien le seul enseignement logique que l'on peut trouver dans cette série totalement folle.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!