Essential Phone: Le créateur d'Android présente ses excuses
Actualisé

Essential PhoneLe créateur d'Android présente ses excuses

Andy Rubin, patron de la firme Essential Products, a admis une «erreur» à la suite de l'envoi de mails douteux aux clients de son premier smartphone.

par
man
Andy Rubin, 54 ans, a quitté Google il y a environ trois ans.

Andy Rubin, 54 ans, a quitté Google il y a environ trois ans.

Keystone/AP/Paul Sakuma

Se lancer sur le marché très concurrentiel du smartphone n'était déjà pas facile pour la firme Essential Products. Fondée et dirigée par Andy Rubin, à l'origine du système d'exploitation mobile Android (racheté en 2005 par Google), l'entreprise américaine vient de se compliquer un peu plus la tâche à la suite d'un fâcheux couac de communication.

Alors que son premier appareil, l'Essential Phone, vient tout juste d'entrer dans sa phase de commercialisation (il était pourtant attendu au mois de juin dernier...), la firme a envoyé un e-mail à ses premiers clients. Afin de limiter les fraudes sur les précommandes de ce mobile vendu en série limitée, il leur était demandé de communiquer des informations personnelles, dont une photo de leur carte d'identité. La démarche a été prise pour une tentative de «phishing» (hameçonnage de données à des fins criminelles) par de nombreux destinataires.

La maladresse n'en est pas restée là. A cause d'une «erreur» du service client et d'une mauvaise configuration d'un compte automatisé, les personnes qui ont répondu à l'e-mail ont découvert que leurs données confidentielles avaient été transmises à «un petit groupe d'autres acquéreurs», comme l'a admis Andy Rubin. Le boss a présenté ses plus plates excuses dans un billet de blog. En guise de dédommagement, il a offert un an d'abonnement au service de protection LifeLock aux quelque 70 clients lésés.

Ton opinion