Niantic – Le créateur de Pokémon GO se lance dans le métavers
Publié

NianticLe créateur de «Pokémon GO» se lance dans le métavers

L’entreprise américaine Niantic lance une plateforme de développement d’apps en réalité augmentée baptisée Lightship.

La plateforme met à disposition des outils pour la création d’apps en réalité augmentée.

La plateforme met à disposition des outils pour la création d’apps en réalité augmentée.

Niantic

Après le projet de Mark Zuckerberg et son groupe Meta ou encore celui de Microsoft, un autre acteur avance ses pions dans le domaine du métavers, cet univers numérique parallèle qui prend forme grâce à la réalité virtuelle et augmentée. L’entreprise américaine Niantic, connue pour avoir développé le populaire jeu mobile en réalité augmentée «Pokémon GO» en collaboration avec Nintendo, a annoncé le lancement d’une nouvelle plateforme de développement.

Baptisée Lightship, elle a pour but de mettre à disposition des développeurs des outils leur permettant de créer des applications de «métavers du monde réel», comme l’appelle la société, qui a racheté l’app de cartographie 3D Scaniverse cet été. La plateforme est «construite autour des éléments nécessaires pour relier le monde numérique et le monde réel», explique le patron de Niantic, John Hanke, qui s’est confié au site The Verge.

Selon les dires du dirigeant, Lightship permettra aux applications mobiles de déterminer si la caméra d’un utilisateur pointe vers le ciel ou l’eau, de cartographier les surfaces et la profondeur d’un environnement en temps réel. Le système sera aussi en mesure de placer un objet virtuel derrière un objet physique. John Hanke dit que sa société «ouvre le coffre-fort de la technologie qu’[elle] a utilisée pour construire [ses] produits» afin d’aider d’autres personnes à créer des «applications de réalité augmentée à l’échelle planétaire».

En développement depuis un bon moment, la plateforme Lightship est accessible gratuitement depuis lundi aux intéressés. Seule une fonction est payante: la possibilité de permettre à de multiples appareils d’accéder simultanément au partage d’expériences de réalité augmentée, indique la société. Celle-ci a d’ores et déjà prévu une mise à jour pour l’année prochaine. La nouvelle version doit apporter «un système de positionnement visuel» pour les lunettes de réalité augmentée. Cette technologie doit permettre aux lunettes connectées de connaître leur positionnement exact dans l’environnement où elles se trouvent. Cela doit permettre aux objets virtuels qu’elles affichent de rester ancrés de façon persistante dans le monde réel. Cette technologie est décrite comme essentielle pour les lunettes de réalité augmentée, comme celles que Niantic est en train de développer en collaboration avec le géant des puces Qualcomm.

(man)

Ton opinion

1 commentaire