Zurich - Credit Suisse s’attend à un trou de 900 millions de francs
Publié

Zurich Credit Suisse s’attend à un trou de 900 millions de francs

Le No2 bancaire helvétique a annoncé mardi que les déboires d'un fonds spéculatif américain vont lui coûter 4,4 milliards. La direction de l’établissement va être en partie remaniée.

La grande banque suisse a annoncé mardi plusieurs mesures, dont une baisse du dividende versé à ses actionnaires. 

La grande banque suisse a annoncé mardi plusieurs mesures, dont une baisse du dividende versé à ses actionnaires.

AFP

La débâcle du fonds d’investissement américain Archegos fait tanguer Credit Suisse. Le No2 bancaire helvétique a annoncé mardi s’attendre à un impact de 4,4 milliards de francs sur ses comptes, ce qui se traduira par une perte attendue de 900 millions sur ce trimestre. Cela annihilera les bonnes performances de la banque d'investissement et de la gestion de fortune, a précisé l’établissement qui a suspendu le programme de rachat de ses propres actions. Il a également indiqué que son chef de la banque d'investissement, Brian Chin, et sa responsable des risques, Lara Warner, vont quitter leurs fonctions et la société. Ils seront remplacés respectivement par Christian Meissner et Joachim Oechslin.

Credit Suisse a également retiré sa proposition de décharge des membres de son conseil d'administration et de son directoire pour la prochaine assemblée générale annuelle «en raison des récents développements importants en rapport avec un fonds spéculatif basé aux États-Unis», le fonds Archegos Capital Management. La semaine passée, la banque avait émis un avertissement sur ses résultats quelques heures après son homologue japonaise Nomura à la suite du fiasco d’Archegos, contraint de vendre massivement des actions à Wall Street. Credit Suisse avait déjà été secoué en mars par la faillite de société financière britannique Greensill.

Le Conseil d'administration de la banque a aussi réduit sa proposition de distribution de dividendes, à 10 centimes par action. Il va, de plus, tailler dans les bonus de ses dirigeants, sur lesquels les actionnaires doivent voter lors de la prochaine assemblée générale le 30 avril. Le président du conseil d’administration, Urs Rohner, a également proposé de renoncer à ses honoraires de président de 1,5 million de francs, qui lui auraient été alloués pour la période allant de l'assemblée générale annuelle 2020 à celle de 2021.

(reg/afp)

Ton opinion

22 commentaires