Valais: Le culte en mode drive-in a fait ses débuts à Sion
Actualisé

ValaisLe culte en mode drive-in a fait ses débuts à Sion

Voir physiquement ses fidèles sans mettre leur vie en danger par ces temps de Covid-19, c’est le pari que s’est lancé un pasteur dimanche.

par
Etonam Ahianyo

«Si vous m’entendez, levez le pouce derrière votre pare-brise ou klaxonnez doucement en guise d’alléluia!» Sur un parking public en bordure d’autoroute, à quelques encablures du stade de foot de Sion, un pasteur donne le ton à une nouvelle expérience, en pleine crise du coronavirus: le culte drive-in. Le concept consiste à réunir sur un parking des fidèles qui resteront confinés dans leurs véhicules pour écouter la bonne parole et partager louanges ou témoignages via l’application Zoom ou des récepteurs mis à disposition.

Dimanche, le culte a été mené par le pasteur vaudois Philippe Bottemanne, venu d’Aigle sur invitation de Matthias Radloff, pasteur de l’Église évangélique Mosaïque de Sion. Un guitariste assis dans le coffre de son auto envoyait le son tandis que le public, constitué d’adultes et d’enfants calfeutrés dans une dizaine de véhicules, chantait. La réunion a duré une heure.

«Nourrir notre foi sans nous mettre en danger»

Confrontées au semi-confinement, les églises de Suisse ont fait preuve de créativité pour continuer à s’adresser aux fidèles, par des cultes diffusés en live ou des messes préenregistrées. «J’ai voulu proposer quelque chose de nouveau en m’inspirant de ce qui se fait aux États-Unis», explique Matthias Radloff.

«Le culte drive-in nous a permis de rencontrer physiquement du monde et de nourrir notre foi sans nous mettre en danger», se sont réjouis Alberto et Monique, un couple de seniors. Si la stabilité de la connexion a posé problème par moments, une nouvelle édition est déjà à l’étude.

Ton opinion

44 commentaires