Actualisé

Procès à Vevey (VD)Le curateur jouait l'argent de son pupille au casino en ligne

Le procès d'un ancien municipal de Leysin (VD) s'est ouvert mercredi devant le Tribunal correctionnel de Vevey.

Curateur indigne, l'homme est principalement accusé d'abus de confiance, pour avoir détourné plus de 800 000 francs dilapidés dans des casinos en ligne.

C'est au début de 2006 que cet ancien employé postal, aujourd'hui âgé de 38 ans, a découvert les casinos virtuels, accessibles sur Internet. Il a alors ouvert des comptes dans plusieurs casinos, sous le pseudonyme de «Douceur Exquise».

Engrenage

Entre mars et octobre 2006, l'homme a débité les comptes bancaires de son pupille pour jouer sur Internet depuis son domicile. Utilisant la procuration dont il bénéficiait à titre de curateur, il a prélevé, à onze reprises, des sommes allant de 1600 francs à 160 000 francs, pour un montant total de plus de 420 000 francs, qu'il a entièrement perdu en jouant.

En mai et juillet 2006, il a joué et perdu plus de 50 000 francs, prélevés sur le compte de la société de jeunesse dont il présidait le comité d'organisation. Depuis, l'homme a intégralement remboursé tant son ex-pupille que la société de jeunesse en vendant et gageant certains de ses biens.

Toujours pour financer ses activités de jeu, l'homme a obtenu frauduleusement deux prêts de la Banque cantonale vaudoise (BCV) en août 2006 et janvier 2007, pour un total de 400 000 francs. Les prêts ont été accordés par la banque pour financer des travaux de rénovation à son domicile, ainsi que des achats d'équipement.

Fausse martingale

A l'audience, l'homme a reconnu les faits, mais a expliqué avoir agi pour le bien de son pupille, dans le but de faire fructifier son capital. Ayant gagné de fortes sommes durant les premiers mois de jeu, il croyait, selon ses explications, avoir découvert une martingale.

Refusant de se considérer comme un joueur pathologique, il a expliqué avoir agi comme un investisseur, convaincu qu'il réaliserait des bénéfices. Pris dans un engrenage dès les premières lourdes pertes, l'homme a finalement dilapidé plus de 840 000 francs.

Entendus à l'audience, de nombreux témoins ont décrit l'ancien municipal comme très altruiste, toujours à l'écoute des autres, et s'investissant beaucoup dans ses activités personnelles et professionnelles. Soulignant une certaine naïveté, plusieurs se sont dits convaincus que l'homme croyait sincèrement être capable de retirer un bénéfice à long terme du jeu en ligne.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!