Actualisé 08.04.2020 à 07:13

Pacifique

Le redoutable cyclone Harold frappe les îles Fidji

Après avoir dévasté les îles Salomon et l'archipel de Vanuatu, le cyclone tropical, rétrogradé en catégorie 4, est arrivé au-dessus des îles Fidji mercredi.

Le cyclone meurtrier Harold, qui balaie l'océan Pacifique, s'est abattu sur les Fidji mercredi. Il a déjà dévasté les îles Salomon, tuant 27 personnes, ainsi que l'archipel de Vanuatu.

Ce cyclone tropical s'est affaibli, passant d'une catégorie 5, la plus dangereuse qui soit, à 4, a indiqué le service météorologique national, NaDraki. Il frappait toutefois les Fidji avec des vents allant jusqu'à 240 km/h.

Le cyclone était au large au sud de l'île principale des Fidji, Viti Levu, en passant plus près de la terre que prévu initialement. Harlod reste «particulièrement dangereux», a mis en garde le service météo, demandant aux habitants de chercher refuge dans des églises, écoles et autres bâtiments solides.

Harold a fait 27 morts dans les Salomon début avril, avant de se renforcer en un cyclone de catégorie 5, la plus haute qui soit, et toucher lundi l'île d'Espiritu Santo, la plus grande de l'archipel de Vanuatu. Luganville, deuxième ville du pays avec 16'500 habitants, a été frappée de plein fouet par la tempête qui a détruit des bâtiments et provoqué des inondations.

Aide peu probable

Kendra Gates Derousseau, directrice pour le Vanuatu de l'ONG World Vision, a indiqué qu'un de ses contacts à Luganville avait comparé les dégâts à ceux du cyclone Pam, qui avait fait 11 morts en 2015. La communauté internationale s'était largement mobilisée pour aider le Vanuatu après le passage de Pam.

Kendra Gates Derousseau estime peu probable qu'une aide massive afflue cette année. Le Vanuatu veut en effet garder ses frontières fermées, afin de demeurer un des rares pays au monde où l'épidémie de Covid-19 n'est pas entrée. (nxp/ats)

(NewsXpress)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!