Auto/moto – Le Dakar et ses incertitudes

Publié

Auto/motoLe Dakar et ses incertitudes

La spéciale de la catégorie moto arrêtée après une cinquantaine de concurrents. En SSV, De Sadeleer et Brabeck assurent l’essentiel.

par
J.-C.S.
Le Lausannois Jérôme De Sadeleer et son équipier français Mika Metge ont eu «un immense coup de stress».

Le Lausannois Jérôme De Sadeleer et son équipier français Mika Metge ont eu «un immense coup de stress».

DR

A chaque Dakar, son lot d’incertitudes, d’éléments inattendus, de solutions de remplacement à mettre le plus rapidement en place: en début de semaine, l’inondation du bivouac d’Al Artawiyah avait obligé les organisateurs à modifier le parcours de ce qui aurait dû être la première étape marathon (sans assistance) du millésime 2022.

Ce jeudi, alors que les deux et les quatre roues étaient séparés – deux boucles différentes autour de Riyad –, la spéciale de la catégorie moto a dû être arrêtée après une cinquantaine de concurrents, la couverture sécuritaire ne pouvant être assurée conjointement sur les deux terrains. Corollaire: il faudra attendre de nombreuses heures avant que la Direction de course ne décide comment elle va statuer, dans la mesure où un temps forfaitaire pour tous ne serait pas très équitable par rapport à ceux qui ont terminé leur pensum (dont un encore excellent Danilo Petrucci, pilote MotoGP jusqu’à la fin de la saison dernière).

La journée a été «normale» pour les catégories auto, protos légers et SSV. Enfin, «normale» pour un Dakar, où le défi est quotidien. Ainsi, l’étape de mercredi du Lausannois Jérôme De Sadeleer et de son équipier français Mika Metge: «Un immense coup de stress: à 160 km de l’arrivée, nous avons explosé les deux pneus arrière à la réception d’un saut; nous avons changé les deux roues mais, dès lors, nous n’avions plus de réserve. Il fallait donc rouler proprement, très fort dans le sable et les dunes, mais de manière très «light» dans les parties pierreuses», explique de Sadeleer.

Douzième de l’étape ce jeudi (Nicolas Brabeck est 19e), De Sadeleer est désormais septième de la catégorie (Brabeck 17e).

Ton opinion

1 commentaire