Actualisé 23.08.2008 à 10:48

Dalaï lama

Le dalaï lama a quitté la France

Le dalaï lama a quitté la France samedi après une visite de douze jours durant laquelle il a dénoncé la poursuite de la répression chinoise au Tibet pendant les jeux Olympiques.

Sa visite a été marquée par une controverse sur les conditions de son accueil en France.

Le chef spirituel tibétain, prix Nobel de la Paix et figure mondiale de la non violence, s'est envolé de l'aéroport de Roissy près de Paris pour New Delhi à bord d'un vol régulier d'Air France, a indiqué son entourage.

Sa visite a été marquée en France par une controverse sur les conditions de son accueil. Le président Nicolas Sarkozy ne l'a pas reçu. Il a affirmé que le chef spirituel tibétain n'avait pas demandé à le voir et que le moment était peu opportun pour une telle rencontre en plein JO.

L'opposition de gauche a vivement accusé M. Sarkozy de «renoncement» et d'avoir cédé aux pressions de la Chine, qui dénonce le dalaï lama comme un «sécessionniste».

L'épouse du chef de l'Etat Carla Bruni-Sarkozy, le chef de la diplomatie Bernard Kouchner et la secrétaire d'Etat aux droits de l'Homme Rama Yade ont rencontré le dalaï lama vendredi lors de l'inauguration d'un temple bouddhiste dans le sud.

Au cours de son séjour en France, le dalaï lama, exilé en Inde depuis 1959, a notamment inauguré la plus vaste pagode d'Europe à Evry, près de Paris, et dispensé une série d'enseignements à des milliers de bouddhistes.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!