Actualisé 21.08.2008 à 11:21

Le dalaï lama accuse la Chine de nouveaux massacres au Tibet

L'armée chinoise a tiré sur la foule lundi dans la région du Kham, dans l'est du Tibet, et «140 Tibétains auraient été tués», affirme le dalaï lama même si «ce chiffre demande à être confirmé».

«Depuis le début des émeutes, le 10 mars, des témoins fiables ont pu établir que 400 personnes ont été tuées dans la seule région de Lhassa», accuse le dalaï lama dans un entretien publié dans «Le Monde» daté de vendredi.

«Aujourd'hui, un projet de répression brutale s'inscrit dans la durée» au Tibet avec «la construction de vrais campements militaires» et, selon le dalaï lama, «cette colonisation par l'armée est destinée à durer».

«La Chine veut devenir une superpuissance? Elle doit d'abord retrouver une autorité morale», explique le dalaï lama pour qui «la répression qui frappe le Tibet et d'autres régions de Chine porte une atteinte considérable à sa respectabilité».

Le dialogue avec Pékin est actuellement dans l'impasse alors que «le président Hu Jintao lui-même s'était engagé à des discussions sérieuses», mais «aucune ouverture n'a été enregistrée» par les émissaires tibétains, révèle le chef spirituel tibétain.

«J'ai toujours dit qu'il fallait instaurer l'autonomie du Tibet dans le cadre de la Constitution de la République populaire de Chine. Je n'ai pas changé d'avis», indique-t-il.

Insistant sur le fait que son «agenda n'était pas politique, il est revenu par ailleurs sur sa visite en France qui a suscité de nombreuses polémiques. «Si j'étais venu avec un agenda politique précis, des rendez-vous avec des responsables politiques et gouvernementaux, alors il y aurait eu de quoi être largement déçu!», a reconnu le dalaï lama...

Le lauréat du prix Nobel de la Paix en 1989 se réjouit néanmoins de pouvoir rencontrer vendredi le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner: «Je n'ignore pas sa solidarité pour le Tibet, ni celle du président Sarkozy». D'ailleurs le chef spirituel tibétain «espère qu'après les Jeux olympiques, le président en exercice de l'Union européenne fera des propositions constructives au gouvernement chinois».

M. Kouchner rencontrera le dalaï lama vendredi à Roqueredonde (Hérault), près de Lodève, lors de l'inauguration d'un temple bouddhiste en compagnie de l'épouse du président Sarkozy et de la secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme Rama Yade. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!