Actualisé 12.08.2008 à 06:57

bouddhismeLe dalaï lama entame son périple religieux en France

Le dalaï lama, arrivé lundi en France, entame mardi en région parisienne un périple essentiellement religieux.

Aucune rencontre avec le président Nicolas Sarkozy n'aura lieu.

Le chef temporel et spirituel du bouddhisme tibétain, 73 ans, aussitôt pris en charge dans la plus grande discrétion, dès son arrivée, par des membres de sa communauté en France, a passé la nuit au temple Yiga Tcheudzine de Veneux-les-Sablons, au sud-est de Paris.

Mardi, le dalaï lama, prix Nobel de la Paix, bénira le temple lors d'une cérémonie "privée", en présence de 600 personnes. Il prononcera à cette occasion une "prière pour la paix", avant de délivrer un court enseignement.

Mardi après-midi, il bénira le bouddha de 4m de haut de la pagode vietnamienne Khanh-Anh d'Evry, la plus grande d'Europe. Il prononcera une allocution et donnera une conférence sur l'essence du bouddhisme et sa contribution à la paix, devant 1500 fidèles.

Mercredi, une rencontre à huis clos au Sénat apportera la seule touche discrètement politique d'une visite qui s'achèvera le 23 août et dont le temps fort sera une série de conférences données à Nantes, du 15 au 20 août.

Bien qu'un temps envisagée, aucune rencontre avec Sarkozy n'aura finalement lieu, devant l'hostilité exprimée par Pékin.

(ats)

Rencontre entre le dalaï lama et Nicolas Sarkozy d'ici à la fin de l'année

Le porte-parole du gouvernement Luc Chatel a précisé mardi que Nicolas Sarkozy et le dalaï lama ont «convenu d'un commun accord» de «se rencontrer avant la fin de l'année».

Réagissant aux critiques de l'absence d'entretien officiel entre le chef spirituel des Tibétains et le chef de l'Etat français, il a rappelé sur France-2 que «le dalaï lama est en France pour une visite religieuse et n'a pas demandé à rencontrer le président de la République».

«Il a dit lui-même qu'il pensait que ce n'était pas forcément opportun en ce moment, compte tenu des Jeux olympiques, de rencontrer Nicolas Sarkozy», mais «ils ont convenu d'un commun accord qu'ils se rencontreront avant la fin de l'année», a-t-il souligné.

Source: AP

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!