Actualisé 21.05.2010 à 07:56

TwitterLe dalaï lama va «tchatter» avec les Chinois

Le dalaï lama, chef spirituel des bouddhistes tibétains, devrait pour la première fois vendredi converser en ligne avec des internautes chinois, via Twitter.

Le dalaï lama pourra converser avec des internautes chinois.

Le dalaï lama pourra converser avec des internautes chinois.

Wang Lixiong, un auteur chinois, critique de la politique de Pékin au Tibet, a annoncé sur Twitter qu'il prêterait son compte pour cet échange d'environ une heure, au prix Nobel de la Paix, que Pékin accuse de séparatisme et cherche à museler.

Le dalai lama, qui a été qualifié par Pékin de «loup dans des habits de moine» par le passé, répondra, à partir de 12h GMT, à quelque 250 questions déjà posées par plus de 1100 internautes chinois.

Les questions ont été sélectionnées par près de 12'000 personnes lors d'un vote en ligne sur Google Moderator, une application de Google permettant ce type d'opérations, a expliqué Xiao Qiang, qui dirige le China Digital Times, basé aux Etats-Unis.

Twitter, sur lequel le dalaï lama a un compte, est bloqué en Chine. Mais même sans proxy pour détourner la censure et s'y connecter, les internautes chinois pourront accéder au tchat avec le dalaï lama car Twitter autorise d'autres applications et serveurs à utiliser son service à leur guise.

Le site de micro-blogs est de ce fait largement disponible dans le pays en dépit du «Grand parefeu» mis en place par les autorités pour filtrer le contenu de l'internet, a indiqué Xiao par téléphone.

Selon lui, cette «grande muraille de l'internet» a plutôt suscité la croissance de Twitter en Chine : «cette communauté a un lien politique particulièrement fort, qui est l'anticensure. De nombreuses discussions sur Twitter sont au sujet de la liberté d'internet et sur la façon de contourner le &grand parefeu&», a-t-il dit.

Quelque 100'000 Chinois vivant en Chine seraient sur Twitter, estime-t-il. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!