Bactérie mortelle: Le danger se tapit dans les légumes crus

Actualisé

Bactérie mortelleLe danger se tapit dans les légumes crus

La bactérie mortelle qui sévit en Allemagne proviendrait notamment de salades crues.

Des concombres, des tomates et des salades crus seraient à l'origine de la propagation rapide d'une bactérie dangereuse, a annoncé mercredi soir le ministère allemand de l'Agriculture. uatre morts pourraient être liées à la maladie qu'elle provoque.

«Les premiers résultats des analyses du Robert-Koch Institut (RKI) laissent penser que la consommation de tomates, concombres et salades crus sont à l'origine des cas récents d'infection» à la bactérie E.coli enterohémorragique (Eceh), a indiqué la ministre allemande de l'Agriculture, Ilse Aigner, dans un communiqué.

Mme Aigner, qui est aussi chargée de la protection des consommateurs, avait jugé mercredi matin «vraiment préoccupante» la propagation rapide de cette bactérie qui cause des hémorragies dans le système digestif, voire des troubles graves appelés syndrome hémolytique et urémique (SHU).

Les autorités sanitaires allemandes ont recensé quatre personnes mortes alors qu'elles étaient infectées par la bactérie, dans le nord et le nord-est du pays, même si le lien direct entre leur décès et la bactérie n'a pas été encore formellement établi.

Laver les légumes ne suffit pas

Le RKI, établissement fédéral en charge de la surveillance et de la lutte contre les maladies, a dénombré 140 cas de SHU en Allemagne, soit plus du double du chiffre enregistré en 2010 (65). Deux cas s'étaient révélés mortels. Mais c'est surtout le court laps de temps dans lequel ces cas se sont déclarés - 15 jours - qui a alerté les autorités sanitaires.

La transmission à l'homme de cette bactérie se fait par la consommation d'aliments contaminés, viande hachée crue ou mal cuite, lait cru mais aussi salades et légumes.

Laver les légumes ne suffit pas toujours, et le RKI recommande de cuire au moins pendant 10 minutes à 70 degrés les aliments pour réduire les risques de contamination. La maladie se traduit par des diarrhées et du sang dans les selles, des maux de tête et de vives douleurs au ventre.

Selon l'Office fédéral de la Santé (OFS), la probabilité que les légumes allemands soit vendus en Suisse est très mince, a-t-il indiqué mercredi dans un communiqué.

(ats/afp)

Ton opinion