Actualisé 07.08.2015 à 10:24

Vol MH370

Le débris retrouvé relance les théories du complot

La découverte d'un flaperon très probablement issu du Boeing 777 de Malaysia Airlines disparu en 2014 a apporté de l'eau au moulin des complotistes.

de
joc
1 / 151
23.03 Les deux débris découverts au Mozambique proviennent probablement du vol MH370 de Malaysia Airlines qui a disparu il y a plus de deux ans.

23.03 Les deux débris découverts au Mozambique proviennent probablement du vol MH370 de Malaysia Airlines qui a disparu il y a plus de deux ans.

AFP/Adrien Barbier
Ils correspondent aux panneaux que l'on peut trouver à bord d'un Boeing 777 de la compagnie malaisienne, a indiqué jeudi le gouvernement australien. «L'analyse a conclu que ce débris est presque certainement issu du MH370», a expliqué le ministère australien des transports, après avoir fait analyser les pièces.

Ils correspondent aux panneaux que l'on peut trouver à bord d'un Boeing 777 de la compagnie malaisienne, a indiqué jeudi le gouvernement australien. «L'analyse a conclu que ce débris est presque certainement issu du MH370», a expliqué le ministère australien des transports, après avoir fait analyser les pièces.

AFP/Adrien Barbier
16.03 Un nouveau débris découvert le 3 mars 2016 à La Réunion n'appartient vraisemblablement pas au MH370 disparu depuis deux ans.

16.03 Un nouveau débris découvert le 3 mars 2016 à La Réunion n'appartient vraisemblablement pas au MH370 disparu depuis deux ans.

Handout

Près de 10 jours après la découverte d'un flaperon très probablement issu du vol MH370 sur une plage de la Réunion, une cacophonie générale règne autour de cette affaire. Les autorités françaises et malaisiennes ne sont pas sur la même longueur d'onde et diffusent des informations contradictoires. Les proches des victimes chinoises, eux, crient au mensonge.

Cette confusion apporte de l'eau au moulin des adeptes des théories du complot, qui rivalisent d'imagination pour expliquer la disparition du Boeing 777 de Malaysia Airlines. Si, depuis quelques mois, la frénésie autour de cette affaire s'était quelque peu essoufflée sur les réseaux sociaux, la découverte inespérée du fameux flaperon a remotivé les complotistes. Certains d'entre eux pensent en effet que le débris n'a pas été retrouvé sur l'île de la Réunion par hasard, rapporte le «Sydney Morning Herald».

La CIA? Des terroristes? Des extraterrestres? Qui que soient les responsables du destin tragique du MH370, ils ont pu déposer ce flaperon à cet endroit parce qu'ils craignaient d'être bientôt démasqués. Un moyen efficace de faire diversion et de lancer les enquêteurs sur une fausse piste, supposent certains internautes.

Reste que la preuve semble faite que le Boeing 777 s'est bel et bien écrasé, n'en déplaise à ceux qui affirmaient que l'avion avait été forcé à atterrir sur la base militaire américaine de Diego Garcia et que les passagers étaient retenus sur l'île. Les complotistes qui sont persuadés que le gouvernement US est responsable du drame ne renoncent cependant pas: certains affirment que le vol MH370 a tout bonnement été abattu par les militaires de Diego Garcia, qui craignaient une attaque terroriste. Précisons que l'île ne se trouve qu'à environ 2000 kilomètres de la Réunion, un fait qui n'a pas échappé aux adeptes de cette théorie, rappelle «The Independent».

En attendant, l'hypothèse d'une intervention extraterrestre a passé de fortement improbable à carrément fantaisiste et celle d'une disparition dans un version asiatique du triangle des Bermudes ne tient définitivement plus.

Mais les complotistes les plus convaincus n'en démordent pas et refusent de croire que le flaperon découvert le 29 juillet est bel et bien un élément du vol MH370. Certains pensent d'ailleurs que ce sont les autorités malaisiennes qui ont déposé un débris quelconque sur l'île de la Réunion afin de calmer la colère des proches des victimes.

Dans une démarche plus objective, le «New York Times» a publié une infographie animée expliquant comment les débris du MH370 ont pu voyager de la zone présumée du crash jusqu'à l'île de la Réunion. Pas sûr que cette explication calmera les ardeurs des amateurs de théories conspirationnistes.

Comment les débris ont pu voyager jusqu'à la Réunion

A la recherche de nouveaux débris

Les opérations de recherche visant à trouver d'éventuels nouveaux débris du vol MH370 ont débuté vendredi à La Réunion, a indiqué à l'AFP une source militaire française. Un avion cargo militaire de type CASA a décollé en milieu de journée de la base militaire aérienne de Sainte-Marie (nord de La Réunion) «pour effectuer des recherches autour des côtes réunionnaises», a indiqué à l'AFP le commandant Aline Simon.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!