Actualisé 14.10.2008 à 15:02

Genève

Le déménagement d'Artamis en bonne voie

A la veille de l'échéance du 15 octobre fixée pour leur déménagement, la plupart des artistes et artisans implantés sur le site d'Artamis avaient plié bagages mardi.

Quelques bâtiments, dont celui du Piment Rouge, vont toutefois rester en place.

Les préparatifs vont bon train. Les usagers d'Artamis se sont activés ces derniers jours pour transférer leurs affaires dans leurs nouveaux locaux attribués par la Ville et par le canton, respectivement à la rue du Vélodrome et à l'avenue Ernest-Pictet. Représentant d'Artamis, Séverin Guelpa estime à la louche que 80% du site a été vidé.

Le remue-ménage est moindre dans quelques bâtiments qui devraient bénéficier d'un sursis. C'est le cas du bâtiment «Database», côté boulevard Saint-Georges, dont seule une partie est concernée par les futurs travaux. Ou encore de la salle de concert du Piment Rouge, qui s'oppose aux travaux de décontamination du sol prévus et programme encore des concerts ces prochaines semaines.

Les représentants de la Ville et du canton, propriétaires des lieux, ne vont apparemment pas se ruer à Artamis mercredi à l'aube pour constater si tous les occupants ont quitté les lieux. «Les choses suivent leurs cours. Nous partons du principe que les usagers tiendront leurs engagements», a indiqué Laurent Forestier, porte-parole du Département des constructions.

Le canton prévoit de communiquer d'ici à la fin du mois le planning des travaux. Ceux-ci débuteront par une décontamination du sol, pollué par d'anciennes activités industrielles. Ensuite suivra la construction d'un écoquartier comprenant près de 300 logements. (ats)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!