Fraude électorale: Le député UDC accusé de fraude électorale blanchi
Actualisé

Fraude électoraleLe député UDC accusé de fraude électorale blanchi

Le député au parlement glaronais Siegfried Noser (UDC) est lavé du soupçon de fraude électorale.

L'autorité d'enquête du canton a classé la procédure pénale ouverte contre lui suite au renouvellement du Grand Conseil en mai dernier.

Les soupçons s'étaient portés sur le restaurateur et marchand de cuir Siegfried Noser. Dès le premier dépouillement du scrutin, 68 bulletins ne comportaient que son nom, cumulé de surcroit, alors que les autres lignes de la liste - restées vierges - avaient été biffées. Les scrutateurs ont en outre constaté des similarités troublantes dans l'écriture.

Le gouvernement glaronais a alors déposé plainte contre inconnu. Chargé d'analyser les bulletins incriminés, l'institut médico-légal de Zurich n'a pas pu prouver que le député était l'auteur des inscriptions qui y figuraient.

Le soupçon de fraude électorale émis contre lui lors d'une élection précédente n'a en outre pas pu être confirmé, indique vendredi l'autorité d'enquête glaronaise. Le député UDC pourra donc être assermenté lors de la prochaine séance du Grand Conseil.

Autre siège de l'UDC menacé

Des irrégularités éparses ont en revanche peut-être été commises lors du scrutin de mai dernier. Au total, 1803 bulletins ont été passés à la loupe. Au décompte final, le PLR pourrait récupérer un siège au détriment de l'UDC.

Le gouvernement a demandé une expertise supplémentaire dans cette affaire. Les conclusions sont attendues d'ici février prochain.

(ats)

Ton opinion