Polémique en Grande-Bretagne: Le dernier «Call of Duty» choque par sa violence
Actualisé

Polémique en Grande-BretagneLe dernier «Call of Duty» choque par sa violence

Le lancement mardi en Grande-Bretagne du jeu vidéo particulièrement attendu «Call of Duty»: Modern Warfare 2«, alias «MW2», a été accompagné d'une polémique sur son degré de violence.

«MW2», qui est déjà la sixième déclinaison de «Call of Duty», et où le joueur se met dans la peau de soldats luttant contre un réseau terroriste russe, est sorti mardi dans le monde entier.

Pour son lancement en Grande-Bretagne, des tanks et soldats ont envahi Leicester Square, la place du centre de Londres ordinairement réservée aux premières cinématographiques.

Mais le jeu a aussi fait parler au Parlement britannique: Keith Vaz, un ancien secrétaire d'Etat à l'Europe, a plaidé pour que le gouvernement empêche les enfants d'avoir accès au jeu.

«Il contient de telles scènes de brutalité que même les fabricants ont placé un avertissement dans le jeu pour expliquer aux gens comment ils peuvent sauter certaines scènes», a-t-il déclaré devant la chambre des Communes.

Cependant, l'ancien secrétaire d'Etat aux Technologies numériques Tom Watson a estimé que le jeu «n'est pas agréable, mais pas pire que bien des films et livres».

Le jeu était disponible mardi dans 722 magasins britanniques. Pour sa sortie, 700 personnes ont fait la queue devant le principal magasin londonien de la chaîne HMV.

Selon le Guardian, 750.000 exemplaires ont été pré-commandés en Grande-Bretagne. «Nous pensons que le jeu dépassera le million de ventes au Royaume-Uni dès la première semaine, ce qui serait un nouveau record», a déclaré un porte-parole d'HMV à la BBC.

«MW2» est produit par l'éditeur américain de jeux vidéo Activision Blizzard, qui a enregistré le plus grand nombre de pré-commandes de son histoir. Il a dit s'attendre à réaliser le plus gros lancement d'un produit culturel ou de loisirs, films compris, pour 2009.

La critique a encensé le jeu pour son réalisme, mais aussi mis en garde contre sa violence. Le titre est classé «Mature» aux Etats-Unis, le réservant aux plus de 17 ans.

Sorti en 2007, «Modern Warfare», premier du nom, s'est vendu à 12 millions d'exemplaires. La nouvelle version est disponible sur PC, Playstation 3 et Xbox 360. (afp)

Ton opinion