Faune: Le dernier gros mammifère risque d'être... la vache
Actualisé

FauneLe dernier gros mammifère risque d'être... la vache

L'expansion de l'humanité induit une réduction de la taille des grands animaux, selon une étude américaine.

par
spi

Sommes-nous l'une des dernières générations à pouvoir observer des éléphants, rhinocéros, girafes et autres animaux de grande taille? C'est ce qu'affirment des chercheurs américains. Selon eux, d'ici 200 ans, le mammifère le plus gros de la planète pourrait être... la vache!

Leur étude, publiée dans la revue «Science», établit un lien entre le rétrécissement progressif de la taille moyenne des mammifères et l'expansion humaine sur le globe. «C'est une étude passionnante qui vient confirmer beaucoup d'observations antérieures, a expliqué Jean-Louis Martin, directeur de recherche au CNRS, au «Figaro». Il ne s'agit pas de rétrécissement des animaux, mais d'une extinction de la mégafaune (les animaux de grande taille, ndlr).»

Selon l'étude, le phénomène ne date pas d'hier: il aurait commencé au Pléistocène, une période qui s'étend entre 2,5 millions d'années et 11 700 ans avant Jésus-Christ. Certains ont blâmé les changements climatiques: le Pléistocène est souvent surnommé «l'âge de glace» du fait des différentes glaciations qui l'ont marqué. Mais pour ces scientifiques, cela ne tient pas: c'est bel et bien l'homme qui serait au centre de ces extinctions. Si les chercheurs sont certains que le processus se poursuit de nos jours, les explications restent floues. L'une d'elles est liée à la procréation: plus les animaux sont petits, plus la gestation est rapide et la fécondité élevée.

Ton opinion