La Saga des Géants: Le dernier réveil des Géantes
Actualisé

La Saga des GéantsLe dernier réveil des Géantes

Dimanche, les deux marionnettes ont traversé la ville pour la dernière fois, après trois jours de festivités mouvementées.

par
Lucie Fehlbaum
1 / 36
La grand-mère et la petite fille ont réussi leur défi et attiré 850'000 personnes en trois jours à la saga des Géants à Genève, sans aucun problème sécuritaire.

La grand-mère et la petite fille ont réussi leur défi et attiré 850'000 personnes en trois jours à la saga des Géants à Genève, sans aucun problème sécuritaire.

Keystone/Martial Trezzini
Un peu fatiguée, la première aura eu recours dimanche à une chaise roulante pour avancer dans les rues.

Un peu fatiguée, la première aura eu recours dimanche à une chaise roulante pour avancer dans les rues.

Keystone/Martial Trezzini
Les deux géantes de la compagnie Royal de Luxe ont pris congé des Genevois en début de soirée.

Les deux géantes de la compagnie Royal de Luxe ont pris congé des Genevois en début de soirée.

Keystone/Martial Trezzini

La musique s'est élevée, accompagnée des habituelles consignes des lilliputiens aux commandes des marionnettes. Mais dimanche sur la Plaine, la foule n'était plus surprise: les «pied gauche posé, pied droit levé» ont rythmé la vie des Genevois tout le week-end.

C'est plutôt avec émotion que les spectateurs ont assisté à ce dernier réveil des Géantes, sur la Plaine de Plainpalais. Les enfants se sont remémorés les points forts du week-end, recettes de fondue intergalactique et autres pipis impromptus arrivant très clairement en tête de liste.

La météo mitigée, à l'image de l'opinion des Genevois sur ce spectacle de rue XXL, n'a pas découragé ceux que les Géants ont enchanté depuis le début. «C'est sûr que les obsédés de la voiture seront ravis qu'elles partent, a glissé une spectatrice. Moi je vais les suivre jusqu'au Port-Noir (ndlr: où les marionnettes feront« la sieste»), mais je ne peux pas rester pour le final, c'est triste.» Les adieux aux Géantes se feront dès 17h40, à la rotonde du Mont-Blanc.

Ton opinion