Publié

«Le design promet peut-être plus que la technologie peut offrir»

La designeuse de bijoux bernoise, Ann Perica, a testé le très chic DS 3 Crossback pour 20 minutes Lifestyle.

par
Dieter Liechti
12.10.2020

Si on interrogeait les passants dans la rue sur la marque automobile DS, beaucoup hausseraient sans doute les épaules. Appartenant au segment premium du groupe français PSA, elle a pour objectif d’introduire une nouvelle technologie dans la production en série du groupe. Mais les modèles DS doivent avant tout être tape-à-l’oeil – avec des détails extravagants – et plaire. Et c’est le cas du DS 3 Crossback, d’une longueur de seulement 4,12 mètres, prédestiné à la circulation en ville et en agglomération – surtout au niveau de son design. Et comme les Français le caractérisent de bijou sur roues, nous avons confié la perle à la designeuse de bijoux bernoise et francophile, Ann Perica (annperica.com) pour un essai.

Chic, mais compliqué
L’utilisation du cockpit exclusif est loin d’être aussi intuitive qu’on pourrait le souhaiter.

Chic, mais compliqué
L’utilisation du cockpit exclusif est loin d’être aussi intuitive qu’on pourrait le souhaiter.

Content Media
Un requin
L’«aileron de requin» sur les portières arrière est unique dans le monde automobile.

Un requin
L’«aileron de requin» sur les portières arrière est unique dans le monde automobile.

DS
La vue
DS propose en option des phares LED avec la technologie du faisceau matriciel sur la DS 3 Crossback.

La vue
DS propose en option des phares LED avec la technologie du faisceau matriciel sur la DS 3 Crossback.

DS

Le bilan d’Ann

«Pour tous ceux qui sont à la recherche d’une voiture familiale avec du style, qui se distingue des autres d’un point de vue esthétique, la voilà! Le marché est aujourd’hui inondé de voitures dans ce segment, mais les lignes audacieuses du DS 3, qui s’apparentent presque à un concept futuriste, sont uniques. De profil, le DS 3 Crossback est immédiatement reconnaissable à son petit aileron de requin et aux plis marqués au niveau des portières. Avec le bleu millenium et l’or impérial, DS propose deux teintes de couleurs spéciales et ultramodernes. Rutilant, le ton turquoise de mon DS 3 ne passe, certes, pas inaperçu, mais on ne s’en lasse pas comme les peintures fluos criardes de nombreux concurrents.

Son look unique ne se limite toutefois pas qu’à son extérieur, la DS présente également un cuir noble et des détails en forme de diamants à l’intérieur. Pour moi en tant que designeuse de bijoux, les Français ont tapé dans le mille. Malheureusement, il m’a fallu un certain temps pour maîtriser l’utilisation du système d’infodivertissement. Les touches de raccourcis ne sont pas très parlantes et pas très intuitives.

Au niveau de la place et de la performance du moteur, je dois dire que le DS 3 ne m’a que moyennement impressionnée. Le design promet peut-être plus que la technologie peut offrir. Mais qui, de nos jours, a encore besoin d’une grosse cylindrée pour frimer? Pour ma part, le véhicule a, de par son style, tout autant sa place sur Instagram que les publications de bols d’açaï sur la plage ou les vidéos panoramiques de New York, filmées par drone.»

Données techniques

Mini SUV cinq portes et cinq places. Longueur: 4,12 mètres, largeur: 1,79 mètre, hauteur: 1,53 mètre, Volume du coffre: 350 à 1050 litres
Moteur: Puretech 130 Automatique, essence 1,2 litre trois cylindres turbo, 96 kW/130 ch, couple maximum: 230 Nm à 1750 tr/min, traction avant, passage de 0-100 km/h: 9,2 s., vitesse de pointe: 196 km/h. Moyenne de consommation: 4,9 l/100 km, émission de CO₂: 111 g/km.
Prix: à partir de 31’890 CHF

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!