Genève: Le détenu ne pouvait pas s'empêcher de voler
Actualisé

GenèveLe détenu ne pouvait pas s'empêcher de voler

La direction de la prison de Champ-Dollon a placé en cellule forte un multirécidiviste qui avait subtilisé le training d'un codétenu.

par
leo
photo: Keystone/Martial Trezzini

Un vol de training a occupé les juges de la Chambre administrative au mois de janvier, relate mercredi la «Tribune de Genève». Un détenu, qui est passé 26 fois par la case prison, dont 16 fois pour vol, avait en effet recouru contre une décision de la direction de la prison de Champ-Dollon. Il contestait son placement en cellule forte.

Condamné en 2014 pour divers larcins, le prisonnier occupait depuis juin 2015 un poste à la buanderie de l'établissement pénitentiaire genevois. Début novembre, un détenu s'était plaint à la direction de la disparition d'un survêtement gris. Après enquête, les gardiens ont découvert que le multirécidiviste portait un training très ressemblant. Une impression confirmée par le lésé qui a assuré que le vêtement était bien le sien.

La direction a placé le voleur en cellule durant trois jours et lui a supprimé sa place à la buanderie. Pour sa défense, l'homme a expliqué que son compagnon de cellule lui avait confié l'habit pour le laver. Au vu de son passé, les juges ont estimé que la direction de la prison a été «proportionnée» dans sa punition et que «la suppression du travail apparaît fondée, le détenu ayant profité de l'atelier pour y pratiquer son activité délictuelle».

Ton opinion