Zoug: Le digestif gratuit monte à la tête des parlementaires
Actualisé

ZougLe digestif gratuit monte à la tête des parlementaires

Les députés peuvent de nouveau boire leur verre de kirsch à midi. La gauche boycotte cette pratique.

par
msa/jbm

La question de l'alcool servi lors du repas de midi agite les élus du Grand Conseil. Il y a quelque temps, ils avaient consenti à sacrifier le petit coup servi avec leur café sur l'autel de la sobriété budgétaire. Mais, en mai dernier, machine arrière: à la demande d'un membre UDC du bureau du Parlement, Manuel Brandenberg, le godet traditionnel et gratuit a été réintroduit.

Pas d'abricotine, ni de grappa à volonté, mais de l'authentique kirsch du terroir.

Certains élus ne sont pas d'accord et le font savoir. «Nous considérons cette pratique comme inappropriée, d'autant qu'en fin de compte, c'est au contribuable de payer la consommation d'alcool fort des députés. Par conséquent le PS et les Verts alternatifs boycotteront cette pratique», ont annoncé cette semaine les chefs de ces deux groupes, Stefan Gisler et Markus Jans. Ils trouvent malvenu de dilapider ainsi l'argent du peuple alors que l'Etat doit réaliser quelque 80 millions de francs d'économies.

En outre, les effets de l'eau-de-vie se ressentiraient sur les débats. «Nous traitons l'après-midi de sujets importants. Il convient d'avoir les idées claires à ces séances», rappellent les deux élus dans un communiqué.

Moritz Schmid, vice-président du Bureau du Grand Conseil, voit les choses autrement. «Celui qui a envie d'un kirsch avec son café devrait l'avoir, plaide-t-il. Auparavant, c'était permis et aujourd'hui le kirsch fait l'unanimité, parce qu'il appartient à la tradition zougoise.»

TWEETEZ

Que pensez-vous de cette "tradition" en vigueur à Zoug?

#debat20min.

#debat20min permet de recenser toutes les conversations qui ont lieu sur Twitter sur ce sujet en particulier.

#debat20min.

Ton opinion