Espagne: Le directeur du journal espagnol «El Mundo» viré
Actualisé

EspagneLe directeur du journal espagnol «El Mundo» viré

Le directeur du journal «El Mundo», Pedro J. Ramirez, a été démis de son poste à la tête de ce quotidien qui observe une ligne très critique envers le gouvernement de droite de Mariano Rajoy.

Parmi ses révélations les plus retentissantes, ce journal de centre-droit avait fait éclater il y a un an le scandale d'une supposée comptabilité parallèle qui aurait bénéficié à des hauts responsables du parti de Mariano Rajoy, le Parti populaire.

«Pedro J. Ramirez restera à la tête du journal jusqu'à l'édition de dimanche prochain puis il conservera une relation de collaboration» avec lui, a annoncé jeudi Unidad Editorial, la société éditrice d'«El Mundo» dans un communiqué, précisant que le journaliste quittait également la direction éditoriale du groupe.

«Unidad Editorial est convaincue que dans la nouvelle phase qui s'ouvre, seront mises en place les bases qui permettront de rétablir l'équilibre économique et financier du journal», ajoute le communiqué.

Fondé en 1989

Pedro J. Ramirez, une personnalité du monde des médias en Espagne, quitte ainsi l'un des principaux journaux du pays, qu'il a fondé en 1989 avec Alfonso de Salas, Balbino Fraga et Juan Gonzalez.

«Je regrette cette décision, (...) si elle avait dépendu de moi, je serais resté toute ma vie directeur d'El Mundo», a-t-il affirmé, cité dans le communiqué.

«El Mundo» a gagné en popularité durant les années 1990 avec ses enquêtes sur les scandales de corruption des derniers gouvernements socialistes et l'affaire des GAL, les Groupes antiterroristes de libération, une organisation parapolicière créée dans les années 1980 par le gouvernement socialiste pour lutter contre le groupe armé basque ETA.

Pedro J. Ramirez, âgé de 61 ans, sera remplacé à la tête d'«El Mundo» par l'actuel numéro deux du journal, Casimiro Garcia-Abadillo. (afp)

Ton opinion