Le directeur financier de Feintool démissionne à son tour

Actualisé

Le directeur financier de Feintool démissionne à son tour

La direction de Feintool vit un véritable exode. Le chef des finances Reto Welte quitte le groupe bernois de technologies, systèmes et composants, pour rejoindre le zurichois Kardex.

Les circonstances peu claires de trois départs successifs inquiètent le marché.

M. Welte, âgé de 47 ans, a donné sa démission avec effet au mois de février 2007 et prendra la direction financière de Kardex dès le 1er janvier, ont indiqué vendredi les deux entreprises dans des communiqués séparés. Il y remplacera Rolf Juninger, qui a démissionné du groupe de systèmes de logistique.

Reto Welte s'en va «pour relever de nouveaux défis», se contente d'écrire Feintool dans son communiqué, guère plus loquace que lors des récents départs du patron Reto Hartmann et du directeur de son segment composants plastiques et métalliques, Thomas Grichting.

Le flou qui entoure le dépeuplement de la direction est loin de rassurer le marché. L'action de Feintool a dévissé a la Bourse suisse, perdant jusqu'à 3 % à la mi-journée. Vers 15h45, le titre reculait de 2,2 % à 314 francs dans un indice SPI en hausse de 0,42 %.

Circonstances peu claire

«Nous sommes inquiets au sujet de ces départs, en particulier parce que les raisons du départ de monsieur Hartmann n'ont jamais été éclaircies, et les explications de l'entreprise ne nous satisfont pas», commente Volkan Göçmen chez Helvea.

Il souligne que la situation semble difficile pour les membres de la direction, et se demande si cela n'a pas quelque chose à voir avec le rôle de l'actionnaire principal, Fritz Bösch (quelque 30 % des parts). «Laisse-t-il suffisamment de liberté aux top managers, ou interfère-t-il dans les affaires quotidienne ?», s'interroge l'analyste.

Interrogé par l'ATS, M. Welte nie pour sa part quitter le groupe en raison d'un différend personnel ou stratégique avec M. Bösch. Il assure que sa réflexion quant à sa démission remonte à plusieurs semaines et invoque un hasard de calendrier.

Instabilité de longue date

Le départ de M. Welte «intervient à un moment peu favorable», concède Feintool dans son communiqué. Le groupe de Lyss (BE) est toujours en quête d'un nouveau patron après la démission avec effet immédiat de Reto Hartmann au milieu du mois d'août. Il doit lui trouver un remplaçant deux ans et demi à peine après son entrée en fonction.

Quelques jours après l'annonce du départ de M. Hartmann, le groupe indiquait avoir en vue un remplaçant qu'il ne pouvait encore nommer. Reto Welte et Heinz Loosli assument depuis lors la direction de l'entreprise par intérim.

Feintool a aussi annoncé mercredi le départ du directeur de son segment composants plastiques et métalliques, Thomas Grichting, pour raisons de santé. La division concernée est formée essentiellement de l'entreprise Mühlemann à Biberist (SO). Bernhard Zubler a été désigné en début d'année déjà pour reprendre le flambeau au poste de directeur de Mühlemann.

La direction de Feintool affiche depuis un certain temps déjà un problème de stabilité. Le groupe a connu pas moins de sept patrons ces quinze dernières années. Le prédécesseur de M. Hartmann, Andreas Münch, n'avait tenu sa place que durant sept petits mois. (ats)

Ton opinion