Pédophilie en Belgique: Le directeur se faisait passer pour une fillette
Actualisé

Pédophilie en BelgiqueLe directeur se faisait passer pour une fillette

Le directeur d'une école primaire en Belgique, qui est en prison pour détention de matériel pédopornographique, se faisait passer, sur internet, pour une fille de 12 ans.

Via des sessions de chat, il était apparemment à la recherche de mineurs, indiquent jeudi dans des sources judiciaires dans le journal «Het Laatste Nieuws». La justice enquête pour découvrir s'il a rencontré des adolescents.

Aveux

Ludovik D. (42) a été interpellé mercredi dernier après qu'une enquête des autorités judiciaires d'Audenarde a montré qu'il échangeait du matériel pédopornographique par e-mail et lors de sessions de chat.

Le directeur a été entendu et est "rapidement" passé aux aveux. Son épouse a également été visée mais elle n'est provisoirement pas inculpée. Il a entre-temps été suspendu de ses fonctions de directeur.

Il ressort désormais de l'enquête que l'ex-directeur ne regardait et n'échangeait pas seulement du matériel pédopornographique mais qu'il s'est fait passer sur internet pour une fille de 12 ans et qu'il était clairement à la recherche de contacts avec d'autres mineurs.

Rencontres ou contacts virtuels?

La justice analyse actuellement les sessions de chat et les mails. Elle tente ainsi de déterminer s'il a pris rendez-vous avec des adolescents et s'il les a vraiment rencontrés. D'après Het Laatste Nieuws, il se serait limité à des "contacts virtuels". Chatter sous une fausse personnalité, qui montre des similitudes avec celle de sa propre fille, alourdit les charges à l'encontre du directeur.

(ats)

Ton opinion