Actualisé 03.03.2020 à 20:40

Cyclisme

Le directeur sportif d'Ineos est décédé à 40 ans

Le Français Nicolas Portal, qui a collectionné six victoires sur le Tour de France, est mort subitement.

Le directeur sportif français d'Ineos Nicolas Portal, qui a collectionné six victoires sur le Tour de France avec Chris Froome (2013, 2015, 2016, 2017), Geraint Thomas (2018) puis Egan Bernal (2019) est mort «subitement» mardi à l'âge de 40 ans, a annoncé l'équipe britannique. Selon plusieurs médias, il aurait succombé à une crise cardiaque.

«C'est avec la plus grande tristesse que nous annonçons le décès de notre bien-aimé coéquipier, collègue et ami Nico Portal, mort subitement cet après-midi chez lui en Andorre», indique l'équipe cycliste Ineos dans un communiqué.

Coureur professionnel entre 2001 et 2010, il avait dû arrêter le vélo plusieurs mois en 2009 en raison d'une arythmie cardiaque, avant de rejoindre l'ex-Team Sky pour une saison, une fois reçu le feu vert médical.

Un style à part

Aussitôt retraité du peloton, il s'est reconverti à la direction sportive de l'équipe. Avec succès: après la victoire de Bradley Wiggins sur le Tour de France (2012), la première de la nouvelle armada britannique, il est promu directeur sportif en chef en 2013.

Plus que la touche française de la machine Sky, devenue Ineos en 2019, Nicolas Portal est l'ingénieur de la domination quasi sans partage de la formation britannique sur le Tour où seule l'édition 2014 lui échappe en raison de l'abandon de Chris Froome dès la 5e étape après des chutes à répétition.

Malgré son maigre palmarès de coureur - une étape du Dauphiné en 2004 -, celui qui a commencé par le VTT avant de se lancer sur la route avec AG2R en 2001 a imposé son style dans l'équipe la plus riche du peloton où son relationnel, devant les caméras mais aussi en interne, met de l'huile dans les rouages.

Assez pour convaincre en 2018 Chris Froome, en retrait et à l'image entachée par son contrôle anormal au salbutamol, de laisser la lumière à Geraint Thomas. Qui devra lui-même s'effacer devant le phénomène colombien Egan Bernal, un an plus tard.

Chris Froome qui lui a rendu hommage sur les réseaux sociaux: «Mes pensées sont avec la femme et les enfants de Nico ce soir, écrit-il. Il était le plus gentil et joyeux gars que je connaissais toujours prêt à vivre sa vie à fond.»

Afp

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!