Tennis: Le discours délirant d'un coach belge
Actualisé

TennisLe discours délirant d'un coach belge

L'entraîneur de Daria Kasatkina a mobilisé la muraille de Chine pour permettre à sa protégée de changer le cours du match.

par
Sport-Center
Le Belge Philippe Dehaes était inspiré au moment de remettre Daria Kasaktina sur le droit chemin.

Le Belge Philippe Dehaes était inspiré au moment de remettre Daria Kasaktina sur le droit chemin.

Depuis l'introduction du coaching aux changements de côté dans les matches féminins, certains entraîneurs se distinguent avec brio.

C'est le cas de Philippe Dehaes, entraîneur belge de la jeune Daria Kasatkina (21 ans, WTA 14). Alors que sa protégée était menée d'un set et un break par Alizé Cornet (WTA 43) en quart de finale à Moscou, il a improvisé un discours original et visiblement efficace.

«On va rendre ça très simple, tu connais la muraille de Chine? Maintenant, tu vas te transformer en muraille russe. C'est complètement nouveau sur le marché», lance Dehaes avant de la convaincre qu'elle était capable de renvoyer chaque balle.

De retour sur le terrain, Daria Kasatkina met en place son jeu défensif, épuise Alizé Cornet et finit par s'imposer en trois sets (6-3 5-7 6-4). De quoi valider un discours déjà devenu culte sur les réseaux sociaux.

L'entraîneur belge n'en est pas à son coup d'essai; il s'était déjà fait remarquer par ses mots enthousiastes lors du tournoi de Dubaï en début de saison.

Ton opinion