06.10.2020 à 06:21

«League of Legends»«Le divertissement va être dominé par l’e-sport»

Fnatic est l’une des structures majeures des compétitions de jeux vidéo. Interview de son patron et propriétaire.

La team Fnatic sur «LoL» est composée de Rekkles, Nemesis, Bwipo, Selfmade et Hylissang (de g. à dr.). 

La team Fnatic sur «LoL» est composée de Rekkles, Nemesis, Bwipo, Selfmade et Hylissang (de g. à dr.).

-DR

Fondée en 2004, l’équipe Fnatic est un ogre de l’e-sport mondial. Elle a remporté à ce jour 209 titres sur trente jeux différents. Rien que sur «LoL», elle a décroché sept titres européens ainsi que le tout premier championnat du monde (Worlds). Interview avec Sam Mathews, son patron et propriétaire.

Sam Mathews, quel moment vous a particulièrement marqué dans l’e-sport?

En 2019 aux Worlds, l’équipe était très mal embarquée pour se qualifier en quarts. Il y avait une pression incroyable, avec tellement de fans qui criaient dans le public pour nous soutenir… Tout mon corps ressentait cette tension. Finalement, l’équipe a réussi cet incroyable exploit, c’était fou! À la fin, j’ai pleuré, tout le monde pleurait…

Quelles sont les raisons de votre succès?

Nous avons été des précurseurs en participant à développer l’e-sport dans ce qu’il est devenu actuellement. Notre philosophie est toujours la même: comment pouvons-nous nous améliorer en répondant aux attentes de nos fans? Avec la bonne attitude, tout devient plus simple. Mais nous sommes conscients que rien n’est jamais acquis.

Fnatic a notamment recruté Nick Fry, un ancien patron de l’écurie Mercedes en Formule 1…

C’est très important pour nous de nous inspirer des sports traditionnels, car nous avons toujours beaucoup à apprendre.

Selon vous, à quoi ressemblera l’e-sport dans dix ans?

C’est déjà un sport normal. Il n’y a qu’à voir l’engouement du public en Chine et l’intérêt des sponsors globaux. Mais ça va encore grandir. En ajoutant des fonctionnalités et des expériences nouvelles pour les viewers, l’e-sport va devenir la forme dominante du divertissement. J’adore le football et d’autres sports, mais ils ont tous un problème: ils ne peuvent pas évoluer aussi vite que le font les jeux vidéo. L’e-sport est déjà le plus excitant et il a un avantage qui va encore grandir ces prochaines années.

(mey)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
36 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Culture du négatif

06.10.2020 à 10:17

Ça rage ici. A chaque fois que quelque chose ou quelqu’un réussit, ça préfère voir que du négatif. Ça marche pour eux, tant mieux pour eux. Ils ne font rien de mal. Où est le problème ?

sommet de no-culture

06.10.2020 à 09:59

l'argument ultime semble etre que les echecs étant considérés comme sport alors ce machin truc devrait etre aussi considéré comme un sport. Quel argumentation choc, on atteind des sommets de non culture sur cette generation

E-jeu

06.10.2020 à 09:22

C’est un jeu, pas un sport, c’est clair? D’ailleurs on appelle pas un participant un gamer? On dit pas un sportif! Donc non ce n’est pas un sport et quand je vois le poids de beaucoup d’entre eux ça confirme ! Et pour info j’en fais et ne considère pas ça comme du sport...