Super League: Le dixième match du LS aura, enfin, été le bon

Actualisé

Super LeagueLe dixième match du LS aura, enfin, été le bon

Entreprenant comme jamais, Lausanne-Sport a obtenu de façon méritée son premier succès de la saison, dimanche à Aarau.

par
Marc Fragnière
Aarau
Pascal Feindouno, au centre, a permis aux Vaudois de revenir dans la course au maintien.

Pascal Feindouno, au centre, a permis aux Vaudois de revenir dans la course au maintien.

L'Argovie est bel et bien la ­terre promise des Romands. Ainsi, comme le FC Sion l'avait fait avant lui, le LS a signé sa première victoire de la saison au Brügglifeld. Et comme les Valaisans en leur temps, les Vaudois n'ont rien volé! Acquis avec la manière, ces trois points venus gonfler un capital famélique sauront-ils relancer la machine et autoriser le LS à accrocher le bon wagon, celui du maintien?

«Ils nous permettent d'emmagasiner beaucoup de confiance et pourront nous aider à relancer notre saison», a affirmé Coly, auteur de son premier but de l'exercice. «On préfère terminer dernier à Noël et avant-dernier l'été prochain que l'inverse», a pour sa part ironisé un Katz au sortir d'un vestiaire où les décibels d'une euphorie légitime faiblissaient enfin vingt minutes après la rencontre.

Devenue inespérée, la mue automnale du LS a pris forme face au néo-promu. Après une entame de match catastrophique, où elle a pris l'eau de toutes parts, la troupe de Roussey s'est rebiffée en alliant vaillance et roublardise. Si l'énergie déployée en 2e période par le duo Ekeng - Katz à mi-terrain aura été la parfaite illustration de la première, Feindouno aura redéfini de façon exquise le genre de la seconde à la 93e. Quatre mois jour pour jour après leur succès salvateur contre Servette (3-0), les Vaudois semblent avoir retrouvé leur rayonnement. L'éclipse estivale aura été longue. Qu'en sera-t-il de l'été indien?

Justifié

A l’origine de l’action, Senger a parachevé son œuvre après un centre de Burki dès la 5e. Question… Mais où était Rolf Fletscher? LS a répliqué à la 24e. Ravet a trouvé la tête de Coly. Neuf minutes plus tard, un renvoi de la défense vaudoise sur le 1er corner argovien a permis à Schültz de réaliser un «Sonntagsschuss» des 25 m. Sur corner également, Khelifi a déposé la balle sur la tête d’un Katz esseulé au point de penalty pour le 2-2, à la 65e. Feindouno a validé, à la 93e, le succès du LS par deux crochets et un tir placé. Une danse du scalp en «slow motion» décisive.

Ton opinion