Actualisé 21.10.2015 à 18:19

Trafic de drogue

Le DJ «Fexter» arrêté en Italie

Le disc-jockey colombien, souvent photographié avec des célébrités et très présent sur les réseaux sociaux, était recherché par Interpol pour crimes liés au trafic de drogue.

Sous le coup d'un mandat d'arrêt international, «Fexter» vivait depuis 2013 en Italie.

Sous le coup d'un mandat d'arrêt international, «Fexter» vivait depuis 2013 en Italie.

Fernsterbein Fernando Ramirez, alias DJ «Fexter» sur Facebook et YouTube, a été interpellé cette semaine à Udine, dans le nord-est de l'Italie. Il est considéré comme «l'un des délinquants les plus dangereux de l'archipel» caribéen de San Andrés, en Colombie, a précisé la police dans communiqué.

Sous le coup d'un mandat d'arrêt international, il vivait depuis 2013 en Italie, où il avait développé son activité de DJ, animant de nombreuses fêtes «sans rompre ses liens avec les trafiquants de drogue colombiens, auxquels il servait apparemment de contact en Europe pour réceptionner la drogue», selon la même source.

Fuite en Europe

La police a précisé qu'outre sa présence «sur les réseaux sociaux sous le nom de DJ Fexter», ce chef de la bande criminelle colombienne «Los Mellos» était régulièrement «pris en photo au côté de grands noms du sport, du spectacle et de la vie publique internationale».

Vidéo de 2013


Selon les enquêtes menées en Colombie, Ramirez serait impliqué dans «des assassinats collectifs, la vente de stupéfiants et des extorsions» commis par Los Mellos, bande liée aux narcotrafiquants d'origine paramilitaire «Los Rastrojos», qu'il dirigeait depuis 2011.

«Après plusieurs opérations en 2013 contre les dirigeants de cette bande, Fexter s'est enfui en Europe, s'installant en Italie où il s'est impliqué dans des activités musicales», a ajouté la police.

Le DJ s'est fait repérer en se rendant aux Etats-Unis en 2014, à la suite de quoi Interpol a publié une notice rouge valant mandat d'arrêt international.

Les autorités italiennes «viennent de lancer une enquête pour trafic de drogue, en parallèle avec celle menée en Colombie», selon la même source. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!