Le domicile de Ségolène Royal fouillé en son absence
Actualisé

Le domicile de Ségolène Royal fouillé en son absence

Ségolène Royal a affirmé vendredi que son appartement près de Paris avait été «intégralement fouillé» en son absence. Elle a par ailleurs reproché au ministère de l'intérieur d'avoir divulgué l'information.

Le ministère de Nicolas Sarkozy a aussitôt réagi à cette mise en cause. «Aucune information à caractère confidentiel n'a été divulguée par les services ou le cabinet du ministre d'Etat», a-t- il indiqué dans un communiqué.

Le journal «Le Figaro» a rendu public vendredi que l'appartement de Ségolène Royal et de son compagnon François Hollande, chef du parti socialiste, avait été «visité par des cambrioleurs» et que des bijoux pourraient avoir été dérobés.

«Il ne s'agit pas d'un cambriolage, mais d'une intrusion et de la fouille intégrale de mon domicile où rien n'a été volé», a rectifié Mme Royal à l'AFP, précisant qu'elle avait découvert les faits jeudi soir, à son retour de vacances.

Elle a estimé «scandaleux que cette information ait été diffusée par le cabinet du ministre de l'intérieur, alors que j'avais demandé que cet incident reste confidentiel».

M. Sarkozy, chef du parti de droite au pouvoir UMP, est également candidat à la présidentielle du printemps prochain et les sondages le donnent au coude à coude avec Mme Royal en cas de duel au second tour. (ats)

Ton opinion