Actualisé 21.10.2015 à 10:33

Football

Le Dr Chung accuse la FIFA de «sabotage»

Un ancien vice-président de la FIFA, qui veut faire acte de candidature à la succession de Blatter, proteste contre sa suspension.

1 / 150
Jack Warner, l'ex vice-président de la FIFA estime ne pas devoir 'un sou' à l'organisation et que c'est au contraire elle qui a des dettes envers lui. Il est soupçonné notamment d'avoir touché des pots de vin de la part de l'Afrique du Sud qui aurait ainsi voulu décrocher l'organisation du Mondial-201. (Image d'archive)

Jack Warner, l'ex vice-président de la FIFA estime ne pas devoir 'un sou' à l'organisation et que c'est au contraire elle qui a des dettes envers lui. Il est soupçonné notamment d'avoir touché des pots de vin de la part de l'Afrique du Sud qui aurait ainsi voulu décrocher l'organisation du Mondial-201. (Image d'archive)

AFP
La perquisition à la Fédération française de football (FFF) visait des «documents relatifs aux modalités de collaboration de Platini avec la FIFA entre 1998 et 2002» . (9 mars 2016)

La perquisition à la Fédération française de football (FFF) visait des «documents relatifs aux modalités de collaboration de Platini avec la FIFA entre 1998 et 2002» . (9 mars 2016)

AFP
La perquisition à la Fédération française de football (FFF) visait des «documents relatifs aux modalités de collaboration de Platini avec la FIFA entre 1998 et 2002» . (9 mars 2016)

La perquisition à la Fédération française de football (FFF) visait des «documents relatifs aux modalités de collaboration de Platini avec la FIFA entre 1998 et 2002» . (9 mars 2016)

AFP

Chung Mong-joon, suspendu six ans par la commission d'éthique de la FIFA, a accusé mercredi l'instance suprême du football de poursuivre le «sabotage» de sa candidature à la présidentielle, rendue impossible par cette sanction. «La FIFA continue son sabotage de ma candidature», dénonce cet ancien vice-président de la FIFA dans un communiqué. «Deux semaines après l'annonce le 8 octobre des sanctions contre moi, la commission d'éthique ne m'a toujours pas envoyé de décision motivée.»

Un fait que ne conteste pas la FIFA, qui disait effectivement mardi dans un communiqué que la commission d'éthique n'a «pas émis de décision motivée».

Le Sud-Coréen ajoute que «l'intégrité de l'élection présidentielle à la FIFA a déjà été sérieusement sapée par des interférences déloyales de la bande du président Blatter».

Suspension de six ans

Le tribunal de Zurich a rejeté la demande du Dr Chung, qui demandait la levée provisoire de sa suspension de six ans, pour se présenter à la présidentielle, avait informé mardi la FIFA dans un communiqué.

Le milliardaire, membre de la famille propriétaire de Hyundai, reconnu coupable d'infractions dans le cadre de l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022, avait annoncé dès sa sanction connue sa volonté de «mobiliser tous les moyens légaux disponibles pour démontrer l'injustice de cette décision».

Le Sud-Coréen avait déjà qualifié la commission d'éthique de «tueur à gages de Sepp Blatter» et sa suspension de six ans de toute activité liée au football de «flagrant déni de justice». (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!