Publié

Sports motorisésLe duel Peterhansel - Al-Attiyah se poursuit

Le Français augmente son avance d’un peu plus de 2 minutes. Journée difficile pour Sébastien Loeb sur le Dakar.

par
Jean-Claude Schertenleib
Benavides, le motard vainqueur.

Benavides, le motard vainqueur.

DPPI via AFP

Troisième de la cinquième étape du Dakar 2021, entre Riyad et Al Qaisumah, le Français Stéphane Peterhansel (Mini), détenteur du nombre de victoires (13) dans le prestigieux rallye-raid, a battu son grand adversaire qatari Nasser Al-Attiyah (Toyota) de 2’13. Son avance au classement général se situe désormais à 6’11. C’est un autre pilote Toyota, le Sud-Africain Ginel De Villiers, qui remporte la spéciale du jour. Une spéciale qu’on annonçait particulièrement difficile et qui le fut: Carlos Sainz (Mini) et Sébastien Loeb (Hunter) ont ainsi perdu beaucoup de temps dès les premiers kilomètres et si l’Espagnol est bien revenu dans la deuxième partie de la course du jour, le nonuple champion du monde WRC perd 50 minutes.

Loeb fâché

Sébastien Loeb était d’ailleurs particulièrement «remonté» après avoir été pénalisé de 5 minutes mercredi soir, pour dépassement de vitesse dans une zone contrôlée. Lorsqu’ils pénètrent dans de telles zones, les concurrents reçoivent un signal d’alarme GPS, signal qui n’aurait pas fonctionné dans la voiture de Loeb. Qui a exprimé sa colère sur son compte Twitter: «Malgré nos explications et les aveux du prestataire du système GPS qui a constaté un souci de son matériel dans notre voiture, le collège des commissaires n’a rien voulu savoir. Ces Messieurs, lâchement assis derrière leur bureau et n’ayant comme seul risque que de renverser leur café alors que nous risquons notre vie chaque jour dans la voiture, nous ont infligé une pénalité très largement supérieure à ce que ce «bug» du GPS nous a fait gagner, soit 2 ou 3 secondes... en étant généreux. Dans une épreuve comme le Dakar, il ne devrait y avoir de place ni pour l’incompétence, ni pour les incompétents.»

Moto: 14 en 25 minutes!

Sur deux roues, l’Argentin Kevin Benavides (Honda), malgré une chute dans laquelle il s’est blessé au nez, remporte la spéciale du jour et s’empare de la tête du général pour 2’31, face au Français Xavier De Soultrait (Husqvarna). A l’avant-veille de l’unique journée de repos, les quatorze premiers du classement général ne sont séparés que par 25 minutes.

Le Genevois Gonzalez en action.

Le Genevois Gonzalez en action.

DR

La course des Suisses

Côté suisse, Mike Horn et son pilote français Cyril Despres continuent d’accumuler des informations en vue de leur projet de véhicule propre (19e place ce jeudi, 17e rang au général). Le Lausannois Nicolas Brabeck-Letmathe («une longue étape, terminée de nuit...») est 29e du classement des véhicules dit légers, alors que le Genevois Vincent Gonzalez (36e) a connu ces deux derniers jours quelques soucis électroniques sur son buggy SSV.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
2 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

red devils

07.01.2021 à 20:11

si loeb risque ça vie et à peur il faut rester à la maison

et les suisses

07.01.2021 à 19:05

rien sur Rebellion ??