Trafic aérien: Le fabricant DJI restreint l'espace de ses drones
Actualisé

Trafic aérienLe fabricant DJI restreint l'espace de ses drones

Les appareils de la firme chinoise embarqueront un système de sécurité qui empêchera le survol de zones prédéfinie.

Les propriétaires de drones de la marque DJI ne pourront à l'avenir pénétrer ou décoller d'une zone sensible, comme une prison ou une centrale électrique. Les appareils vont être équipés par défaut d'un système de sécurité développé par la société AirMap afin d'éviter ces cas de figure. Le ­logiciel sera mise à jour en ­permanence avec des zones de vol interdites évoluant selon les exigences de sécurité, comme par exemple en cas de l'organisation d'un événement ponctuel ou d'un cas d'urgence. Un autre fabricant de drones grand public, 3DR, avait également annoncé un système de gardiennage virtuel similaire.

Le fabricant DJI laissera ses clients s'émanciper du système à une seule condition: ils devront avoir un compte certifié auprès de DJI avec un numéro de téléphone ou une carte de crédit valide. «Il s'agit d'aider les opérateurs à comprendre leur environnement de vol local, et de prendre des décisions éclairées pour savoir où et quand voler», a déclaré Brendan Schulman, dirigeant de la société valorisée à plus de 8 milliards de francs. Ces changements interviennent alors que la fédération américaine de l'aviation civile étudie les moyens de légiférer sur les vols de drones.

Ton opinion