«Attila Marcel»: Le fabuleux destin d'un orphelin musicien et muet
Actualisé

«Attila Marcel»Le fabuleux destin d'un orphelin musicien et muet

Le réalisateur des «Triplettes de Belleville» et «L'Illusionniste» se lance dans son premier long métrage en prises de vues réelles.

par
Catherine Magnin

Orphelin élevé par ses tantes dans l'amour du piano, Paul ne pipe mot. Jusqu'au jour où sa truculente voisine l'invite à boire le thé et à manger des madeleines, ce qui lui donne envie de découvrir qui était son père, Attila Marcel.

Puisant alertement chez Proust, Jeunet et Prévert, le réalisateur des «Triplettes de Belleville» charme par a fantaisie de l'univers qu'il décrit, mais s'y emmêle parfois les pinceaux. Reste l'émotion de retrouver Bernadette Lafont dans son dernier rôle«»«» au cinéma.

«Attila Marcel»

De Sylvain Chomet. Avec Guillaume Gouix, Anne Le Ny, Bernadette Lafont

Sortie le 30 octobre 2013

**

Ton opinion