Epalinges – Le fantasme d’un lion s’est définitivement volatilisé

Publié

ÉpalingesLe fantasme d’un lion s’est définitivement volatilisé

Les derniers doutes concernant la présence d’un lion à Épalinges (VD) sont levés. Selon un relevé d’empreintes, il s’agit bien d’un chien errant de grande taille et non d’un fauve.

Cette photo, prise par une résidente d’Épalinges, aura mis en émoi toute la Suisse romande durant quelques jours.

Cette photo, prise par une résidente d’Épalinges, aura mis en émoi toute la Suisse romande durant quelques jours.

DR

Ce qui était déjà supputé depuis vendredi après-midi est désormais officiel. La commune d’Épalinges n’abrite pas un lion! Dans cette affaire rocambolesque, les traces analysées ont finalement permis de lever le doute. Il faut donc désormais parler d’un grand chien et non d’un lion pour cet animal.

Fridolin Zimmermann, un biologiste de la fondation KORA, a vu les photos des empreintes relevées par les gardes-faune et la police. «La trace d’un canidé est plus ovale, celle d’un lion plus ronde.» Autre preuve, les griffes. Visibles sur une trace de chien, elles sont absentes chez un félin. Enfin, il y a la taille de l’empreinte.  «Celles-ci sont clairement trop petites pour être celles d’une lionne», explique ainsi Fridolin Zimmermann dans «Le Matin Dimanche», confirmant l’enquête de «20 Minutes», de vendredi.

Il y a deux jours, le vétérinaire cantonal disait déjà privilégier la piste d’un chien errant. Le dispositif de recherche sur place avait été levé, dès vendredi.



(FAZ)

Ton opinion