Informatique: Le fantasque Steve Ballmer tire sa révérence

Actualisé

InformatiqueLe fantasque Steve Ballmer tire sa révérence

Le PDG sortant de Microsoft a fait ses adieux avec émotion devant des milliers de salariés du géant de Redmond avec un show digne d'une pop star.

par
laf

Steve Ballmer a pris congé de ses employés jeudi dernier dans la KeyArena de Seattle, ex-antre des basketteurs des SuperSonics. Devant quelque 13'000 salariés venus de Redmond, il a usé de sa verve et de son entrain habituels sous fond de «Cant'Hold Us», du duo de rappeurs locaux Macklemore et Ryan Lewis. «Nous continuerons à penser grand, nous continuerons à parier gros», a-t-il lancé. «Nous avons un potentiel incroyable devant nous, nous avons un destin incroyable», a-t-il rappelé dans sa voix inimitable, en réutilisant une formule d'une réunion de Microsoft en 1983.

L'homme, dont les mimiques et les danses ont amusé des millions d'internautes sur YouTube, n'a pas manqué d'inviter ses rivaux dans la conversation, disant que les objectifs d'Apple étaient d'être «à la mode», Amazon «bon marché», Google «d'en savoir davantage», alors que Microsoft était d'en «faire davantage».

Steve Ballmer a également raconté que son père ne savait pas ce que c'était un ordinateur personnel quand il lui a annoncé qu'il allait arrêter l'école de business de Stanford pour rejoindre Microsoft en 1980.

Il s'est aussi attardé sur la nouvelle orientation de Microsoft qui vise à en faire une firme d'appareils et de services plus innovante et «fondamentalement plus puissante».

Quand Steve Ballmer avait pris les rênes du groupe en 2000, Microsoft était le roi indiscuté du secteur technologique et la première entreprise au monde en termes de capitalisation boursière, mais il a perdu du terrain ces dernières années dans un secteur à évolution ultra-rapide.

L'an passé, Steve Ballmer avait remporté le titre peu envié du pire PDG à la tête d'une firme cotée en Bourse, dans le classement établi par «Forbes».

Ton opinion