Buzz: Le faux-Blatter se lâche, la Fifa se fâche

Actualisé

BuzzLe faux-Blatter se lâche, la Fifa se fâche

La faîtière du football mondial refuse de répondre de manière sérieuse à la campagne médiatique menée par Solidar Suisse.

par
APN

Ne pouvant résister aux rythmes endiablés de «Ai Se Eu Te Pego» du chanteur brésilien Michel Teló, Sepp Blatter se lâche. Et montre des talents insoupçonnés de danseur. Juste après une conférence de presse.

Un clic vaut un carton jaune

La campagne menée par Solidar Suisse pour alerter l'opinion internationale sur les quelque 150 000 Brésiliens qui vont se retrouver sans toit, expulsés de leurs favelas pour les besoins du Mondial 2014, a fait tilt. Sur YouTube, l'image a été visionnée par plus de 10 000 personnes en moins de deux jours. Chaque clic représente un carton jaune au patron du football mondial.

Une vidéo-choc pour obtenir du buzz. C'est le moyen trouvé par l'OEuvre suisse d'entraide ouvrière pour dénoncer «l'exploitation de milliers de travailleurs brésiliens et l'expulsion de marchands de rue afin d'assurer des droits de vente exclusifs aux sponsors du Mondial 2014».

Danseur de ballet

Le faux-Blatter est un danseur de ballet dont le nom d'artiste est Bence. «Il a accompli un travail phénoménal en dansant avec un déguisement et un masque, pourvu de petites fentes pour les yeux», sourit Alexandre Mariéthoz, porte-parole de Solidar. Estimé à quelque 40 000 francs, le coût de cette opération tournée en une journée est «sensiblement inférieur à celui d'une campagne d'affichage mais a un impact beaucoup plus fort», se réjouit le porte-parole de Solidar.

La vidéo fait moins sourire au siège de la FIFA, à Zurich. «Nous ne pouvons répondre de manière sérieuse à un persiflage», commente le service média de la Fédération internationale.

Ton opinion