Actualisé 14.03.2016 à 15:57

BerneLe faux dentiste infligeait un supplice à ses patients

Le technicien dentaire soi-disant dentiste a blessé des patients; il comparaît dès lundi devant la justice, après la suspension de son procès en octobre dernier.

de
ats/ofu

L'homme qui comparaît depuis lundi devant le Tribunal de district du Jura bernois-Seeland a trompé son monde durant des années. Le technicien dentaire de 53 ans a soigné des patients comme s'il était dentiste. Selon l'acte d'accusation, les traitements et interventions inappropriés qu'il a pratiqués ont provoqué de graves complications chez certains de ses patients.

Son procès s'était ouvert fin octobre dernier, mais avait dû être suspendu parce qu'il avait eu un accident, l'empêchant d'être entendu.

Interrogé ce lundi par les juges, le prévenu a expliqué qu'il avait entamé une formation de dentiste au début des années 2000, mais qu'il avait jeté l'éponge après deux semestres. Il a par ailleurs déclaré qu'il ne s'était jamais présenté comme médecin-dentiste auprès de sa clientèle. Il a affirmé que les anciens patients qui se sont constitués parties plaignantes savaient qu'il n'était pas médecin-dentiste mais technicien dentaire. Le prévenu a en outre affirmé que ce n'était pas lui personnellement qui exécutait les traitements sur les patients mais un dentiste de son cabinet.

Le Ministère public reproche au quinquagénaire d'avoir effectué des anesthésies sans avoir suivi la formation pour pratiquer une telle intervention ni être en possession des diplômes. Le Suisse doit répondre de lésions corporelles graves et de lésions corporelles simples. Il est aussi accusé d'escroquerie et éventuellement de faux dans les titres. Les accusations de lésions corporelles portent sur la période allant de janvier 2006 à juillet 2011.

Interrogées en octobre dernier, deux plaignantes n'avaient pu retenir leurs larmes lors de leur audition. Elles avaient décrit les douleurs permanentes et le calvaire qu'elles avaient enduré après avoir été traitées dans le cabinet du technicien dentaire. L'une d'entre elles avait affirmé avoir subi 54 traitements pour réparer les dégâts dans sa bouche.

Le verdict sera rendu le 24 mars prochain.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!